Eruption solaire: pas d'aurore boréale cette nuit

Une aurore boréale en Norvège, près de Tromsö le 18 février 2010
Une aurore boréale en Norvège, près de Tromsö le 18 février 2010 - © Archives EPA

Les systèmes d'alarme automatiques de l'Observatoire Royal de Belgique (ORB) se sont déclenchés dans la nuit de lundi à mardi, à la suite de l'apparition d'une énorme flamme solaire à la surface du Soleil. Mais le nuage a ralenti. Il n'y aura pas d'aurore boréale cette nuit.

La précédente flamme solaire de cette importance avait été observée en décembre 2006. D'après le site web spécialisé SpaceWeather.com, il s'agit de la première "x-flare" du nouveau cycle solaire (qui dure 11 ans), le 24e du nom. Le pic a été enregistré à 02h56, heure belge, dans la nuit de lundi à mardi.

L'observatoire avertit, sur base de données récoltées notamment par le satellite belge Proba-2, qu'un nuage de plasma se dirige vers la Terre avec une vitesse supposée de 1000 km/s. Mais le nuage a ralenti. Et alors qu'on l'attendait vers 4 ou 5 heures du matin, il n'arrivera que jeudi en matinée. Avec la lumière ambiante en pleine journée, nous n'avons aucune chance de voir une aurore boréale en Belgique. Mais il reste une dernière chance : la nuit de jeudi à vendredi.

Des conditions météo extrêmes dans l'espace peuvent aussi entraîner une défaillance et une perte de contrôle des satellites (et donc des GPS) et avoir des conséquences sur la distribution d'électricité sur Terre.

Les ondes radio pourraient être perturbées.

Certains avions ont été déroutés pour éviter les pôles.

 

M.S. avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK