Épidémie de grippe: le pire est passé, selon l'Institut de santé publique

Prise de tension artérielle
Prise de tension artérielle - © ANTHONY DEHEZ - BELGA

Le pire de l'épidémie de grippe est désormais derrière nous. Pour la première fois depuis le début de la saison de grippe, le nombre de cas est en effet en diminution, indiquent les données fournies mercredi par l'Institut de santé publique (ISP).

On peut néanmoins toujours parler d'épidémie. Entre le 12 et le 18 mars, pour une tranche de 100.000 habitants, les généralistes ont reçu 675 patients présentant des symptômes grippaux. Ce chiffre se situe encore nettement au-dessus du seuil épidémique fixé à 141 consultations pour 100.000 habitants. La semaine précédant celle du 12-18 mars, le nombre de consultations était d'environ 800 pour 100.000 habitants.

La grippe semble donc en recul même si le nombre de cas est toujours en augmentation chez les enfants de moins de 4 ans et auprès des plus de 65 ans.

Les chiffres de l'ISP démontrent que la présente épidémie de grippe n'est pas nécessairement plus sévère que les années précédentes. Elle se révèle en revanche plus longue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK