Environnement: combien consomme une patinoire?

La période des marchés de Noël a officiellement débuté. Au milieu des allées de petits chalets, trône souvent une patinoire. Attraction fédératrice par excellence, la patinoire rencontre un succès indéniable. Même cette infrastructure est très énergivore...

Combien consomme une patinoire ?

Selon Jonas Moerman, conseiller énergie chez "Ecoconso", "une patinoire consomme environ 60.000 kilowatts sur un mois". C'est équivalent à ce que consomment 200 frigos sur une année entière. "Et c'est encore pire ces dernières années, avec les hivers doux que nous connaissons. Quand il fait doux ou qu'il pleut, il faut consommer encore plus d'énergie pour que la patinoire reste bien gelée", commente-t-il. 

Les communes tiennent à leur patinoire

Ce matin, la commune de Wavre ouvrait sa patinoire pour la saison. Et les autorités communales ont bien conscience que l'écologie est un enjeu important: "On a choisi une société qui répond aux normes belges et européennes pour réduire son impact sur l'environnement", explique Sophie Chavee, chargée de communication à la ville de Wavre. "Maintenant c'est sûr qu'on peut mieux faire. Pourquoi pas, dans les années futures, envisager des patinoires synthétiques ?". La commune n'envisage pas de se séparer de sa patinoire. L'année dernière, elle a attiré plus de 8.000 personnes. "Et les gens ne viennent pas seulement de Wavre mais aussi d'ailleurs!", précise Sophie Chavee.

Patinoire synthétique: fausse bonne idée ?

Les patinoires synthétiques sont-elles la solution pour glisser sans consommer ? Selon Jonas Moerman, pas vraiment: "C'est en plastique, et ça va certainement s'abraser, et des particules risquent de s'envoler, ce qui n'est pas vraiment bénéfique." Sans compter que pour les amateurs de patinage, les sensations sont bien différentes. "La vraie glace, ça glisse mieux, même pour freiner puisqu'on rappe la glace. Alors que du synthétique, pas du tout", témoigne Dylan Gossiaux, instructeur amateur de patinage. 

Même si les patinoires de glace restent les plus fréquentes en Belgique, certaines communes ont choisi le pari de la synthétique. A Wanze, par exemple, elle sert surtout à accueillir les enfants durant leurs cours de gym.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK