Environ un tiers des oiseaux nicheurs belges menacés au niveau européen

Environ un tiers des oiseaux nicheurs belges menacés au niveau européen
2 images
Environ un tiers des oiseaux nicheurs belges menacés au niveau européen - © GLYN KIRK - AFP

Plus d'un tiers de tous les oiseaux nicheurs belges sont menacés au niveau européen, selon un rapport de l'ONG de protection de la nature BirdLife International. Ce sont en particulier les oiseaux des prairies et des champs qui sont en danger.

"Il y a 184 types d'oiseaux nicheurs en Belgique", explique Gerald Driessens, de l'association environnementale flamande Natuurpunt, qui a relayé le rapport en question. Parmi eux, 62 figurent sur une liste des espèces européennes préoccupantes ('Species of European Conservation Concern').

Cela signifie que la taille de leur population est, de façon inquiétante, faible dans toute l'Europe. "Et pour 24 d'entre elles, un recul clair a été constaté ces dernières années dans notre pays", s'alerte l'association. Les oiseaux des prairies et des champs sont les plus touchés par ce phénomène. "Ils perdent des territoires de nidification et de la nourriture, surtout en raison de l'intensification de l'agriculture", détaille Gerald Driessens.

Des efforts récompensés

En Flandre, les populations de vanneau huppé et de perdrix grise ont dégringolé et la tourterelle des bois est presque menacée d'extinction en Belgique. Le rapport montre par contre que des efforts spécialement consentis pour restaurer les habitats sont récompensés. Plusieurs oiseaux des roseaux, comme le butor étoilé, laissent en effet entrevoir une tendance positive.

D'après Natuurpunt, cela a notamment été possible grâce à la restauration, ces dernières années, de 1500 hectares de marais et de zones humides dans l'estuaire de l'Escaut, dans le cadre du plan intégré Sigma de protection contre les inondations. Le recul des oiseaux de bruyère a également pris fin en Belgique alors que cette espèce rencontre quelques difficultés partout en Europe pour le moment.

Une tonte adaptée permet de faire la différence pour les espèces nichant au sol, relève encore l'association environnementale. "Mais pour d'autres, comme le cochevis huppé ou le bruant proyer, qui sont sur le point de s'éteindre, les raisons du recul sont plus complexes et nous ne savons pas encore quelles sont les mesures adéquates à prendre", concède Gerald Driessens. Le rapport de BirdLife recense les données de population de 221 sortes d'oiseaux à travers l'Europe et dans certains pays de l'est du continent. Cela fait dejà treize ans que l'organisation dresse un tel état des lieux des oiseaux de niche en Europe.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir