Environ 900 personnes ont manifesté en soutien aux prisonniers du Rif

Manifestation pour une amélioration des conditions de vie dans la région du Rif en octobre.
Manifestation pour une amélioration des conditions de vie dans la région du Rif en octobre. - © BAS CZERWINSKI - AFP

Environ 900 personnes, selon la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté dimanche après-midi de la place du Trône à la place Jean Rey pour demander la libération des prisonniers d'opinion liés au Hirak, le mouvement de contestation sociale et politique qui agite la région du Rif, dans le nord du Maroc.

Pour rappel, en octobre 2016, un vendeur de poisson dénommé Mouhcine Fikri, avait été broyé dans une benne à ordures après la confiscation de sa marchandise par la police. Cet incident avait déclenché une vague de contestations populaires.

Les manifestants ont scandé des slogans demandant la libération des prisonniers politiques et appelant à plus de justice sociale au Maroc. "Près de 500 personnes sont emprisonnées", estime Sofian Bouzoubaa, un militant du Comité belge de soutien au mouvement de protestation pacifique du Rif, à l'initiative de cette manifestation. "Ils ont seulement exercé leur droit constitutionnel de manifester. Avec la répression actuelle, on n'est plus libre dans cette région de manifester ou même de simplement exprimer son opinion sur les réseaux sociaux. Certains ont été condamnés pour avoir posté leur opinion sur Facebook. C'est une atteinte sévère à la liberté d'expression. La police est omniprésente dans les rues. On demande la levée de cette répression."

Les manifestants appellent l'Union européenne à intervenir diplomatiquement auprès des autorités marocaines pour plaider en faveur de la libération des prisonniers d'opinion.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK