Environ 600 personnes sont présentes au rassemblement citoyen à la Gare du Nord

La plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés organise pour la deuxième fois une chaîne humaine à la Gare du Nord. Selon les organisateurs, une grande opération de police se prépare lundi matin. Selon eux, le secrétaire d'État à l'Asile et à la migration, Theo Francken (N-VA), compte remplir "les 70 places libérées dans les centres fermés".

Les manifestants veulent ainsi rappeler que "la répression n'est pas une solution". Ils demandent publiquement et solennellement au Premier ministre de rencontrer une délégation de citoyens au sujet de la politique migratoire du gouvernement.

Sur la page Facebook de la plateforme citoyenne, on peut lire que les personnes sur place comptent vider les parcs et feront "en sorte pour que les 70 places vides en centre fermé le restent".

Baisse de participation

Selon Mehdi Kassou, le coordinateur de la plateforme, entre 600 et 700 personnes participent à cette chaîne humaine entre la gare de Bruxelles-Nord et le Parc Maximilien. Lors de la première édition en février, quelque des milliers de personnes ont participé au rassemblement. Il s'agit d'une forte baisse de participation pour cette deuxième édition. Les organisateurs expliquent cette diminution par le fait que l'annonce de ce rassemblement a été lancée en très peu de temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK