Enseignement: pourquoi les élèves flamands sont-ils meilleurs que les francophones ?

Pourquoi les élèves flamands sont-ils meilleurs que les francophones ?
Pourquoi les élèves flamands sont-ils meilleurs que les francophones ? - © RTBF

L'étude Pisa a révélé ce mardi que les élèves de Wallonie et de Bruxelles étaient bien en dessous de la moyenne en lecture, en mathématiques et en sciences, alors que les élèves flamands font de beaux scores, et ce constat se vérifie d’année en année.

Nous nous sommes rendus à l’école Regina Caeli Lyceum de Dilbeek en Flandre où les élèves de 4ème secondaire ont participé au baromètre Pisa. Les résultats obtenus sont très bons, principalement en sciences et en mathématiques.  

Pour Chantal Mertens, professeure dans ces deux matières, "cette génération d’élèves est très intéressée par les sciences et les mathématiques. L’an dernier, nous avons constaté que davantage d’élèves avaient choisi les sciences. Pour les matières non scientifiques, je pense que nous arrivons à les captiver grâce à nos méthodes d’enseignement ".

Un enseignement de qualité côté néerlandophone

Au nord du pays, seul un enfant sur quatre serait en retard, contre un sur deux en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le directeur de l’école, Hugo De Wulf s’explique : "Je ne parle pas de l’enseignement francophone car je ne le connais pas, mais je pense qu’on a de bons professeurs dans l’enseignement flamand. J’en suis convaincu. Ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Je pense aussi qu’un facteur important du succès de l’enseignement flamand est la discipline et la structure. Les parents qui viennent dans notre école nous disent qu’ils viennent ici pour le niveau, les règles claires, la structure et la discipline .  

Les instituteurs du nord du pays se basent sur des référentiels plus précis qu’en Wallonie et à Bruxelles ce qui permet aux élèves d’avoir un bagage plus uniforme et précis.

L’accompagnement et la motivation

La discipline ne serait pas le seul facteur positif. Les enseignants et les parents ont un rôle extrêmement important à jouer en termes de d’accompagnement et de motivation. "Il faut amener l’élève à s’intéresser à une matière et l’encourager. De cette manière, il peut s’impliquer pour obtenir les meilleurs résultats. Je pense que c’est la même chose pour les élèves flamands, bruxellois ou wallons", explique Chantal Mertens.

Niveau socio-économique et financement

En Flandre comme partout ailleurs en Belgique, la qualité de l’enseignement peut se différencier en fonction des différents établissements, mais aussi en fonction de l’origine sociale des élèves.

Selon certains spécialistes, le financement de l’enseignement en Flandre expliquerait aussi ces meilleures performances.  Les francophones restent à la traîne derrière les communautés flamande et germanophone.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK