Enseignement : maintien du code rouge à la rentrée des vacances de carnaval et jusqu’au 26 février minimum

Ce mardi, la ministre de l’éducation Caroline Désir a tenté d’apporter un peu de clarté pour ce qui est de la rentrée des congés de carnaval. Dans une circulaire, la ministre a fait savoir que les incertitudes liées à la pandémie et aux risques des nouveaux variants ne permettaient d’envisager dès à présent une sortie du système hybride pour le retour des vacances de carnaval.

Ainsi, le retour des congés de détente se fera toujours en "code rouge", soit dans les conditions actuelles. "J’ai décidé de maintenir les conditions actuelles (code rouge) pour la reprise et jusqu’au 26 février minimum, en ce compris la limitation du nombre d’élèves présents simultanément dans les écoles à 50% de la population habituelle pour les 2e, 3e et 4e degrés. Cette solution s’inscrit dans une optique de prudence sanitaire", a fait savoir Caroline Désir.

Vers un plan de sortie ?

Et d’ajouter, "je ne dispose pas encore d’indications suffisamment claires pour m’engager sur une date ni sur des modalités, mais un nouveau contact avec les experts est prévu à la sortie du congé de détente (carnaval) afin d’aborder avec eux un schéma de sortie progressive de l’hybridation, qui sera ensuite concerté avec les acteurs de l’enseignement". La ministre indique donc que la situation restera inchangée jusqu’à un prochain comité de concertation.

Contamination dans les écoles ?

Ces dernières semaines, plusieurs écoles ont dû être placées en quarantaine, notamment à cause de contaminations au variant britannique, considéré comme étant bien plus contagieux. C’est aussi ce qu’indique la circulaire de la ministre qui rappelle que "les cas de contaminations et les mises en quarantaine ont globalement augmenté dans les écoles ces dernières semaines". Même si ces augmentations sont encore à un rythme "contenu à un niveau proche de celui du mois de septembre dernier, à l’exception de quelques foyers plus aigus au plan local". Par ailleurs, indique Caroline Desir, cela est aussi dû à l'augmentation des tests et à un renforcement de la stratégie auprès des écoles, selon Sciensano.


►►► Lire aussi : "Nous devons repenser le rôle des enfants dans la transmission" dit Vandenbroucke


Ainsi, face à une situation épidémiologique incertaine et alors que le "niveau de circulation du virus dans la société reste élevé", Caroline Desir opte pour la prudence et le maintien des mesures actuelles.

Rentrée des classes en code rouge après les vacances de Noël (JT 04/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK