Enseignement: les restrictions budgétaires inquiètent l'UFAPEC

Bernard Hubien, secrétaire général de l'UFAPEC, a montré l'inquiétude des associations de parents par rapport aux restrictions budgétaires prévues dans l'enseignement
Bernard Hubien, secrétaire général de l'UFAPEC, a montré l'inquiétude des associations de parents par rapport aux restrictions budgétaires prévues dans l'enseignement - © SISKA GREMMELPREZ

Des associations de parents de l'enseignement catholique font part de leurs inquiétudes au nouveau gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elles ont épluché sa déclaration de politique communautaire et disent y avoir relevé de bonnes choses, mais elles s’inquiètent des restrictions budgétaires. D'ici 2015, il faudra trouver 140 millions et peut-être plus les années suivantes.

"Si on commence à couper dans les budgets de l'enseignement, je pense qu'on va droit dans le mur", déclare Bernard Hubien, secrétaire général de l'UFAPEC, l'Union francophone des Associations de Parents de l'Enseignement catholique.

"Il y a un grand besoin d'enseignants et d'infrastructures qu'il faut pouvoir financer, tout comme la gestion ordinaire de l'école", ajoute-t-il.

Bernard Hubien dit espérer que "le gouvernement pourra trouver les mesures d'économie auxquelles il doit faire face ailleurs que dans l'enseignement": pour lui, "en commençant à faire des économies sur l'enseignement, la Fédération Wallonie-Bruxelles rend son propre avenir inquiétant".

Propos recueillis par Marie-Paule Jeunehomme

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK