Enseignement : les 3e et 4e secondaires pourront retourner à l'école à temps plein dès le 29 mars

les élèves de 3e et 4e secondaire pourront retourner à l'école en présentiel et à plein temps. 
les élèves de 3e et 4e secondaire pourront retourner à l'école en présentiel et à plein temps.  - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

A partir du lundi 29 mars, les élèves de 3e et 4e secondaire pourront retourner à l’école en présentiel et à plein temps.

Les élèves de 3e et 4e secondaires reprendront l'enseignement en présentiel à 100% à partir du 29 mars prochain, ont convenu ce mardi soir la ministre de l'Education Caroline Désir et les acteurs de l'enseignement, a-t-on appris de sources concordantes.

Depuis l'apparition de la seconde vague pandémique à l'automne dernier, tous les élèves à partir de la 3e secondaire étaient soumis à un enseignement dit "hybride" fait de cours en présentiel à 50% du temps, le reste étant assuré via un enseignement à distance.

Par ailleurs, à partir du 15 mars, dans le cadre du code rouge, il a été décidé que "les élèves de l’enseignement spécialisé de forme 3 et 4 ainsi que les élèves de l’enseignement en alternance puissent être présents à 100% à l’école. Les activités extra-muros d’une journée maximum soient à nouveau permises dans le respect de règles strictes." Enfin, "les cours d’éducation physique et sportive puissent reprendre dans des conditions sanitaires strictes", souligne le communiqué de la ministre de l'éducation, Caroline Désir.

A partir du 19 avril, soit après les vacances de printemps (Pâques), tous les élèves de l’enseignement secondaire reprennent à 100% en présentiel.

L'idée est donc de profiter de cette semaine gagnée, avant les vacances de Pâques, pour permettre un retour dans "des conditions favorables" au bien être des élèves. "La Ministre espère donc que cette semaine de présentiel gagnée dans le calendrier sera bénéfique pour les intéressés. Dans ce but, elle a d’ailleurs notamment invité les équipes éducatives à profiter de ce retour pour offrir aux jeunes, en collaboration avec les CPMS, les espaces de parole et les activités nécessaires pour recréer des conditions favorables à leur bien-être", a fait savoir son porte-parole, Jean-François Mahieu.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK