Engie se lance dans le jardinage et inaugure son potager d'entreprise

Le groupe industriel énergétique français Engie se met au vert. A Bruxelles, l’entreprise inaugure aujourd’hui son propre potager. Après les salles de sport et les tables de conversation, le grand groupe se lance dans le jardinage. Une dizaine de bacs ont été installés pour une récolte d’une centaine de kilos de légumes. La moitié de cette récolte sera offerte à une association qui s’occupe de demandeurs d’asile.

L'autre va aux salariés du groupe qui peuvent désormais faire du jardinage pendant leur pause de midi. 40 personnes des différents départements de l’entreprise se sont inscrites volontairement à ce potager et s’y retrouvent chaque semaine. Deux fois par mois, ils reçoivent les conseils d’Augustin Nourissier, co-fondateur et directeur de Skyfarms, une start-up spécialisée dans les potagers en entreprise.

S’aérer l’esprit et redorer l'image de l'entreprise

" On a plusieurs objectifs. On va cibler le bien-être au travail […] on va vraiment les accompagner sur toute une saison. On va aussi essayer avec les entreprises de développer un engagement sociétal bien tangible puisque dans ce projet, on fait de la biodiversité, on éduque, on fait de la pédagogie envers les employés et en plus, on va avoir une petite production qui va aller vers une association du quartier. Donc c’est vraiment un engagement tangible et local ".

Le concept vient des Etats-Unis. Il s’est d’abord développé en France et bourgeonne maintenant en Belgique. Florence Coppenolle, porte-parole du groupe Engie explique le but de ce potager pour l’entreprise.

" On pense que c’est important d’avoir des activités qui permettent de la solidarité, de la collaboration autrement que par le travail sur l’énergie et les services à l’énergie ".

La production de légumes n’est donc pas le premier aspect de ce potager. Le but est surtout de partager du temps entre collègues, permettre aux salariés de s’aérer l’esprit et peut-être même pour l’entreprise, de redorer son image.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK