Encore trop de déjections canines sur les trottoirs, attention aux amendes

Belgique: des trottoirs encore trop souvent jonchés de déjections canines
3 images
Belgique: des trottoirs encore trop souvent jonchés de déjections canines - © Tous droits réservés

En 2008, la Belgique comptait un million 167 mille chiens  selon le SPF économie, avec une moyenne 80 kilos de déjections par an, cela donne 92 800 tonnes de matière fécale produite par les toutous belges tous les ans. Des excréments qui restent encore trop souvent sur nos trottoirs et les pelouses de nos parcs.

Une problématique à laquelle font face de nombreuses villes en Belgique et contre laquelle il est souvent difficile de lutter. La plupart des communes après avoir lancé de nombreuses campagnes de sensibilisation, réclament aujourd'hui des fortes amendes pour ce type d’inconvenance en espérant dissuader les propriétaires de chiens de laisser les déjections de leurs meilleurs amis sur les trottoirs. Il en va du bien être des habitants, de leur sécurité et de l’hygiène.

Malgré tout on constate bien trop souvent des incivilités. Les trottoirs des principales villes wallonnes sont régulièrement jonchés de crottes de chiens comme le montre cette photo prise par Jill, une internaute, et publiée ce vendredi 4 décembre 2015 sur Facebook.

Qui n'a pas connu ce moment désagréable où vous avez dû slalomer entre ces fèces malodorantes ?

Pourtant les règles sont strictes, les personnes ayant un animal domestique ou sous leur garde ne peuvent les autoriser à déposer leurs déjections que dans les endroits spécialement aménagés à cette fin (canisites,) ou, à défaut, dans les avaloirs d'égouts dans certaines communes.

Des sacs obligatoires

La plupart des villes et communes exigent que les déjections de l'animal soient emballées de manière étanche. Par ailleurs, toute personne accompagnée d'un animal domestique doit être munie d'au moins 1 sac en matière plastique résistant ou spécialement conçu en vue de ce type de ramassage et doit pouvoir les présenter à la première demande des agents mandatés à cet effet. Il est même régulièrement exigé que ce petit sac soit visible.

La plupart du temps il y a obligation de tenir les chiens en laisse. A la côte belge, les animaux sont interdits sur les plages durant les périodes touristiques. Certaines stations balnéaires ont même tout simplement banni les chiens des plages tout au long de l’année.

Des sanctions administratives

La base juridique de la sanction est le règlement de police qui est communal (art. 119 de la loi), chaque commune décide de la sanction administrative qui sera infligée aux propriétaires de caniches, labradors et autres bergers. Dès lors, Les infractions à cette disposition seront punies d'une amende administrative pouvant aller jusqu’à 500€ à Ostende, par exemple. A Charleroi et à Bruxelles ainsi qu’à Liège, l’amende peut aller jusqu'à 250 euros.

A Bruxelles, les forces de police sont aidées par Bruxelles-Propreté qui dispose d'une équipe d'agents assermentés avec des moyens d'investigation proches de ceux de la police, voire plus étendus. Ces contrôleurs circulent en permanence 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour traquer les actes de malpropreté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK