Encadrement des baptêmes étudiants: pas de nouveau décret à l'horizon

Le Ministre Jean-Claude Marcourt et son porte-parole Gaël Lambinon.
Le Ministre Jean-Claude Marcourt et son porte-parole Gaël Lambinon. - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Une réunion des acteurs de l’enseignement supérieur autour des baptêmes étudiants s'est déroulée ce mardi à l’invitation du Ministre Jean-Claude Marcourt. Elle faisait suite à la fermeture d'un cercle de l'Université Catholique de Louvain (UCL), la MAF, alors que l'université avait évoqué des "constats avérés de traitements dégradants, de violences physiques et morales et d'attentats à la pudeur lors des baptêmes".

Les représentants des Universités, des étudiants et de l’Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES) présents ont réaffirmé "la nécessité de condamner et de poursuivre les pratiques inadmissibles" : "Nos campus ne sont pas des zones de non-droit", ont-ils communiqué via le Cabinet du Ministre Marcourt.

Mais, à l'issue de la réunion, il a été convenu qu’un décret spécifique n’apporterait "aucune avancée significative", étant entendu que "d’autres dispositifs légaux existent déjà" pour condamner et poursuivre les débordements des derniers jours. 

Ils ont ainsi rappelé que la Commission de la Vie Etudiante de l’ARES (COVEDAS) était le lieu pour "échanger les bonnes pratiques observées au sein des Institutions et des cercles étudiants, pour dresser le bilan des activités de baptême et, le cas échéant, pour faire les recommandations utiles en la matière."

Dérapages lors de baptêmes étudiants (Les jours d’après dans 7 à la Une du 17/11/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK