En Wallonie, vous pourrez vous faire enterrer légalement dans un cercueil en carton dès avril

Plusieurs sociétés belges proposent déjà ce type de cercueils
Plusieurs sociétés belges proposent déjà ce type de cercueils - © Tous droits réservés

Voici une nouvelle qui devrait intéresser ceux qui se projettent déjà au-delà de la vie. La Région wallonne a mis sur pied des règles claires pour les inhumations dans les cercueils dans d'autres matières que le bois. Dès le 15 avril 2019, deux nouveaux matériaux seront autorisés dans les entrailles des cimetières wallons : le carton et l'osier. L'objectif principal de la mesure : améliorer les conditions de travail des fossoyeurs, en cas d'exhumation. Toutefois, recourir aux cartons et à l'osier pour construire son cercueil ne sera possible que dans le cas d'une inhumation en pleine terre et des crémations. Il seront donc interdits dans les caveaux.

Ce projet était dans les cartons du gouvernement wallon depuis juin 2018. Ce jeudi, les parlementaires wallons ont officiellement donné leur feu vert à l'utilisation de ces matériaux. "Ils sont plus écologiques, plus économiques et rendant plus salubres la mission des fossoyeurs", selon la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie de Bue.

Ces nouvelles matières s'ajoutent au bois massif (sans doublure zinc) et aux cercueils en matériaux biodégradables.

Retour à la terre

"Le 14 octobre dernier, je me suis rendue à Seraing pour rencontrer les fossoyeurs, raconte Valérie De Bue. J’ai pu me rendre compte de toute la difficulté de leur métier et de l'importance des matériaux choisis pour inhumer nos défunts."

Elle rappelle que la manière dont le corps est mis en terre influence la manière dont il se décompose. "L'avantage du carton et de l'osier, c'est qu'ils permettent un retour à la terre dans une approche plus écologique, ce qui rend aussi le travail des fossoyeurs plus salubre au moment de pratiquer une exhumation", plaide-t-elle.

Outre l’autorisation de cercueils en osier et en carton, Valérie De Bue précise aussi les règles en matière d’inhumation. Une distinction claire entre les inhumations en pleine terre et en caveau permettra de définir le type de cercueil autorisé.

Journal télévisé 24/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK