En Flandre, la moitié des enfants belges adoptés le sont par des homosexuels

Augmentation des adoptions par les couples homosexuels
Augmentation des adoptions par les couples homosexuels - © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Six ans après la légalisation de l'adoption par des couples homosexuels en Belgique, la moitié des enfants adoptés en Flandre (nord) en 2012 dans le cadre d'une procédure "nationale" l'ont été par des couples de même sexe, a indiqué mardi l'autorité compétente.

Sur 30 enfants nés en Belgique et à adopter l'an dernier, "14 ont été accueillis par des couples homosexuels et 16 par des couples hétérosexuels", a précisé dans son rapport annuel le Centre flamand pour l'adoption (VCA).

Ces chiffres confirment que les associations chargées d'organiser les adoptions nationales ne s'y opposent pas, pas plus que les mères biologiques, qui ont un droit de regard sur l'orientation religieuse ou la situation familiale du couple qui adoptera leur enfant, a souligné une porte-parole du  VCA citée par le journal De Morgen.
 
Ces données ne concernent pas les enfants adoptés dans un cadre familial déjà existant, par exemple par un beau-père ou une belle-mère.
 
La loi belge de 2006 autorise en principe également les couples homosexuels  à adopter un enfant né à l'étranger, mais dans les faits cette possibilité est restée lettre morte.
 
Selon le VCA, aucun des 122 enfants adoptés l'an dernier en Flandre dans le cadre d'une procédure internationale ne l'a été par un couple homosexuel, en raison de l'opposition des pays d'origine (principalement l'Ethiopie, la Chine et l'Afrique du Sud).
 
L'Autorité centrale en matière d'adoption (ACC), compétente pour la Wallonie et Bruxelles, n'était pas en mesure d'indiquer mardi si de telles tendances étaient également rencontrées dans la partie francophone du pays.
 
En 2003, la Belgique est devenue le deuxième pays au monde, après les Pays-Bas, à autoriser le mariage des homosexuels. Depuis lors, quelque 1000 mariages entre personnes du même sexe sont célébrés chaque année dans le pays, où les homosexuels peuvent également adopter des enfants depuis 2006 et avoir recours à la procréation médicalement assistée 
 
AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK