En Egypte, critiquer le Nil peut coûter cher

En Egypte, critiquer le Nil peut coûter cher
En Egypte, critiquer le Nil peut coûter cher - © STR - AFP

La chanteuse égyptienne Sherine Abdel Wahab, véritable vedette dans son pays et dans l'ensemble du monde arabe, s'est attiré les foudres des autorités égyptiennes suite à des propos jugés déplacés lors d'un concert donné il y a quelques mois.

Une de ses chansons les plus connues s'intitule "As-tu déjà bu l'eau du Nil?". C'est une sorte de déclaration d'amour à son pays, où elle explique que si tu bois l'eau du Nil, tu reviendras en Egypte. Mais il y a quelques mois, pendant un concert à Abu Dhabi, un fan lui demande de chanter "As-tu déjà bu l'eau du Nil?" ; et la chanteuse de répondre "Non, ne bois pas l'eau du Nil car ça provoque la bilharziose. Bois de l'Evian, c'est mieux"

La bilharziose est une maladie causée par des vers parasites si vous buvez de l'eau contaminée. Si cette petit blague a beaucoup fait rire le public, elle a peu été appréciée par les autorités au Caire. La scène a en effet été filmée, s'est retrouvée sur les réseaux sociaux et a fait rire jaune les autorités égyptiennes!

6 mois de réclusion

La blague est à ce point mal passée que la chanteuse a même été condamnée par la justice égyptienne la semaine dernière, à 6 mois de prison. Motif invoqué ? Diffusion de fausses informations et trouble à l’ordre public. Bref, on ne rigole pas avec le Nil.

L'affaire est toujours en cours, car la chanteuse a fait appel de la décision. Mais le syndicat des musiciens, lui, n'a pas du tout défendu la chanteuse, il a au contraire promis d'interdire tout concert de Sherine en Egypte...

Une blague coûteuse, mais pourquoi?

Il faut savoir que le Nil est un vrai symbole en Egypte. Mais un symbole bien mal en point en ce moment. D'abord sur le plan économique: avec les attentats, les touristes sont moins nombreux et les croisières sur le Nil aussi. Et sur le plan sanitaire, ça coince aussi : 95% de la population égyptienne vit à proximité du fleuve, en dépend économiquement car il sert à irriguer les champs. Le problème, c'est que l'eau est polluée. Si vous vous promenez sur les berges du Nil, vous voyez les déchets flotter. Il n'y a pas encore de réelle conscience écologique en Egypte, au niveau de la population en tout cas...

Depuis quelques années, les autorités tentent de faire attention à la salubrité du fleuve. En 2016, un plan sur 5 ans a été lancé pour éradiquer la bilharziose. 10 millions de dollars ont été investis dans le projet, en partenariat avec l'organisation mondiale de la santé (OMS). La blague de cette chanteuse est donc assez mal tombée pour les autorités qui tentent d'améliorer la situation...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK