En cas de faillite de Thomas Cook Belgique, le Fonds de garantie voyages interviendra

Le voyagiste britannique Thomas Cook s’est déclaré lundi en faillite après avoir échoué au cours du week-end à trouver des fonds nécessaires pour sa survie.

Toutes les réservations, vols et séjours, sont annulées. Quelque 600.000 clients actuellement en vacances doivent être rapatriés.

En Belgique, pas d’inquiétude

Quelque 10.000 Belges sont actuellement à l’étranger avec le tour-opérateur. Si vous êtes pour le moment en vacances avec la filiale belge de Thomas Cook, via les marques Thomas Cook ou Neckermann, ou que vous avez déjà réservé vos vacances avec ce voyagiste, pas d’inquiétude pour le moment. La filiale belge reste opérationnelle, même si de nouvelles réservations ne sont plus possibles.

Mais l’inquiétude est bien présente. Le centre de contact de Thomas Cook annonce recevoir beaucoup d’appels. Certaines personnes veulent même annuler leur voyage. Mais attention, il y aurait alors un coût d’annulation. "Ici s’appliquent les conditions normales d’annulation. Il faut les remplir", précise le voyagiste.

Mieux vaut attendre. Car, même si la faillite devait aussi avoir lieu pour la filiale belge, c’est le Fonds de garantie voyages qui prendra le relais. Ce Fonds, auquel Thomas Cook est affilié, intervient en Belgique en cas d’annulation ou d’interruption du voyage à la suite de l’insolvabilité d’un organisateur de voyages. Et il dispose de suffisamment de moyens pour garantir le remboursement des voyageurs si le voyagiste Thomas Cook déposait également le bilan en Belgique, a indiqué lundi matin son directeur général, Mark De Vriendt.

Pas d’inquiétude non plus sur le fait d’être coincés à l’étranger, un rapatriement des touristes belges ne devrait pas non plus poser problème, étant donné que la majorité des vols sont assurés par Brussels Airlines, souligne, Jean-Luc Hans, président de l’ABTO, l’Association belge des tour-opérateurs.

Qu’est-ce que le fonds de garantie?

La loi belge du 21 novembre 2017, qui transpose une directive européenne, sur la vente de voyages à forfait oblige les tour-opérateurs et intermédiaires (agences de voyages, par exemple) offre des garanties aux voyageurs en cas d’insolvabilité, via une assurance par exemple.

Un voyage à forfait est la combinaison d’au moins deux services de voyage : hébergement, transport, location de véhicule et, sous certaines conditions, une activité touristique (visite d’un musée par exemple) – cela signifie donc que si vous avez acheté un billet d’avion seul ou réservé des nuits d’hôtel uniquement via Thomas Cook, la garantie n’intervient pas.

En Belgique, des associations de tour-opérateurs et intermédiaires ont créé le Fonds de garantie voyages, dès 1995. Il compte près de 477 entreprises/ organisations affiliées, dont Thomas Cook.

Comment ça marche?

Vous avez réservé des vacances, payé un acompte ou le voyage complet, et n’êtes pas encore parti ? Si votre agence ou tour-opérateur en dépôt de bilan est membre du Fonds de garantie, celui-ci vous rembourse l’acompte ou le voyage, afin que vous puissiez faire une autre réservation.

Ou alors, dans certaines conditions (hôtels et avions déjà payés par le tour-opérateur par exemple), le Fonds de garantie fera en sorte que vous partiez comme prévu.

Si vous êtes déjà sur votre lieu de vacances, le Fonds de garantie s’occupe de tout régler pour vous (réserver de nouvelles places d’avion par exemple). Vous pouvez alors poursuivre vos vacances ou être rapatrié.

Toutes les informations et le formulaire de contact en cas de problème sont disponibles sur le site du Fonds de garantie voyages.

Et si vous n’êtes pas passé par Thomas Cook Belgique?

Le Fonds de garantie voyages ne fonctionne que pour les tour-opérateurs et intermédiaires affiliés, dont Thomas Cook Belgique. Si vous avez réservé un voyage à forfaits via une filiale de Thomas Cook d’un autre pays de l’Union européenne, cependant, vous devriez être également protégés et/ou remboursés puisque la garantie sur les voyages à forfaits est issue d’une directive européenne.

Ainsi, en Grande-Bretagne, cette directive s’applique sous le nom de garantie ATOL (Air travel trust fund). Elle fonctionne pour les touristes ayant acheté un voyage tout compris avec vols et hôtels. Les touristes déjà en vacances pourront finir leur séjour puis rentrer normalement, affectés sur d’autres compagnies. Ceux qui ne sont pas encore partis bénéficient d’un remboursement ou d’une autre offre de vacances.

"Il ne faut en tout cas pas entamer de démarches hâtives, conseille William Matgen, juriste au Centre européen des consommateurs. Il faut attendre les instructions qui viendront de Thomas Cook et la confirmation que le voyage est bien annulé. Ce que le voyageur peut déjà faire, c’est vérifier ce qui est indiqué dans son contrat de voyages concernant la garantie en cas de faillite."

Extraits de notre journal de la mi-journée

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK