En Bretagne, une microalgue bioluminescente colore la mer en orange

Si du côté des forêts wallonnes, la chaleur fait pousser des champignons rare qui ravissent le palais des gourmets, en Bretagne, les températures de ces dernières semaines ont permis la prolifération d'une microalgue un peu particulière : Noctiluca scintillans. Une algue qui rend la mer des côtes du Finistère orange, rendant la baignade interdite sur des plages de Clohars-Carnoët et Moëlan-sur-Mer ce week-end, selon France Bleu. Une marée orange qui pourrait toucher le Morbihan, département à l'ouest du Finistère.

 

 

Cette espèce de phytoplancton ne présente pas de toxicité pour les baigneurs, mais peut engendrer des démangeaisons. Les nageurs sont donc invités à ne pas se baigner dans les zones où se trouvent la microalgue, et de prendre une douche après la baignade. Noctiluca scintillans, en plus de colorer l'eau de mer, a, comme son nom l'indique, une autre particularité : celle d'être bioluminescente, donc d'émettre de la lumière, comme l'explique Sylvie Gobert, professeure d’océanographie biologique à l'Université de Liège.

Ce phénomène n'est donc pas du à une pollution, mais à un phénomène d'efflorescence algale : lorsque les conditions de croissance optimales sont réunies pour un organisme, sa population va exploser.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK