En Belgique, un enfant sur quatre risque la pauvreté

La Belgique compte 2,2 millions d'enfants. Et parmi eux, 510 000 sont particulièrement exposés au risque de pauvreté et d'exclusion. C'est ce que relève Le Soir, se basant sur le rapport des effets de la crise publié ce lundi par l'Unicef.

Chez nous, 23,2% des mineurs sont exposés au risque de pauvreté. C'est, certes, moins que la moyenne européenne (27,1%) mais plus que dans tous les pays voisins: Pays-Bas (16,9%), Allemagne (21,7%), Luxembourg (22,3%) et France (23%). C'est en Finlande que les enfants risquent moins d'être touchés par la pauvreté (14,2%) tandis que les Roumains sont les plus exposés (48,7%).

Ce n'est pas nouveau. Les chiffres du Fonds des Nations Unies pour l'enfance ne font que confirmer le constat que dressait il y a quelques mois Eurostat: les mineurs sont particulièrement touchés par la précarité. 

Le Soir relève que désormais, ce sont les jeunes générations qui, en Belgique, sont les plus exposées à la pauvreté. 

Eurostat dresse les principaux facteurs qui pourraient expliquer ces taux de précarité infantile: non-emploi des parents, composition du ménage, revenus et l'offre des services sociaux.

L'Unicef déplore la passivité des décideurs par rapport à ce constat et rappelle que cette pauvreté "compromet aussi la croissance et le bien-être de toute la société, à moyen et long termes". 

RTBF avec Le Soir

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK