En Belgique l'inceste n'est pas puni par le code pénal

En Belgique l'inceste n'est pas puni par le code pénal
En Belgique l'inceste n'est pas puni par le code pénal - © INA FASSBENDER - BELGAIMAGE

L'inceste, c'est un interdit moral très fort dans nos sociétés. En Allemagne, avoir une relation incestueuse, c'est un délit. Même quand cela se passe entre deux adultes consentants. Mais le conseil d'éthique allemand propose de dépénaliser la pratique. A l'origine de cet avis : le cas très médiatisé en Allemagne d'un couple frère-sœur, parents de quatre enfants, trois sont nés malades ou handicapés. Pour le conseil d'éthique, ça n'est pas à la loi mais à la morale de réguler ce genre de chose. Qu'en est-il en Belgique ?

En Belgique, il est interdit de se marier entre frère et sœur. Mais pour le reste, le droit belge ne dit pas grand-chose : "L’inceste n’est pas puni par le code pénal parce qu’on estime que c’est un tabou tel et qui est à ce point important pour la construction sociale, familiale, personnelle, qu'il va de soi que c’est interdit. Donc, le législateur n’a pas pénalisé l’inceste en Belgique", explique Maryse Allier, avocate pénaliste.

Mais la morale est-elle vraiment une barrière assez solide pour empêcher l'inceste ? "Non" pour Lily Bruyère, coordinatrice de l'ASBL SOS inceste : "Dans certaines familles, la notion de l’interdit, concernant leurs propres enfants, n’existe pas ou en tout cas est ignoré".

Le problème se pose bien sûr dans le cas d'une relation entre un adulte et un mineur. Mais aussi entre deux personnes majeures et en apparence consentantes.

"Ces personnes sont en perte de repères ou n’ont pas eu de repères ; sont dans la confusion totale dans l’emprise des parents ou d’autres membres de la famille; sont parfois soumis à des chantages affectifs ; et donc, ne sont pas libres, tel qu’on l’entend, de pouvoir aimer qui elles veulent aimer", poursuit Lily Bruyère.

En Europe les législations sur la question sont très diverses. La France, et le Portugal ne condamnent pas les relations librement consenties entre deux membres d'une même famille. En Angleterre ou en Suisse, par exemple, c'est une infraction.

Avec B. Schaal

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK