En 2021, les lunettes connectées vont-elles (enfin) débarquer ?

Les lunettes intelligentes ont intégré la liste des objets connectés depuis déjà six ans, sans pour autant réussir à s’imposer. Après des débuts assez mitigés, voici que Amazon commercialise les "Echo Frames" aux Etats-Unis. Est-ce une énième tentative ou peut-on y voir le début de la standardisation des lunettes intelligentes ?

Commercialisées uniquement durant une journée, à l’occasion du "Day 1 Editions", ces lunettes intelligentes sont équipées de haut-parleurs, d’un micro et d’un logiciel d’assistant intégré qui répond aux questions posées vocalement par commande de l’utilisateur. Cette technologie appelée "Alexa", on la retrouve aussi chez d’autres marques comme Apple (et son dénommé "Siri").


►►►A lire aussi : Faut-il se méfier des objets connectés ?


Ce modèle de "Echo Frames" est composé de verres transparents pouvant être remplacés par des verres correctifs. En plus de recevoir des informations audio ainsi que communiquer du son par le micro. Pour un prix faisant concurrence au reste du marché (environ 170€ face), le produit reste attirant sans pour autant apporter un avantage majoritaire face aux autres modèles existants.

Beaucoup de variantes, peu de standards

Depuis quelques années, les grandes marques s’y sont essayées : Snapchat Spectacles, Google Glass, Bose Frames, Huawei smart eyewear. Mais ces lunettes intelligentes peinent à perdurer, du moins auprès du grand public.

Soit leur prix refroidi les intéressés, comme le modèle de chez Google et un prix à 1500 Dollars. Un coût élevé qui a poussé l’entreprise a abandonné ce projet en 2015, avant de le faire revenir pour des professionnels deux ans plus tard.

Soit elle ne parvient pas à s’installer dans le temps et les projets ne perdurent pas comme la Snapchat Spectacles avec une baisse de popularité ces deux dernières années ainsi qu’un prix élevé, là également.

Plus récemment (en 2018), les Bose Frames ont tenté de passer au-dessus de ces modèles développés par Google et Snapchat. Sans grand succès suite à la maigreur des opportunités offertes par ce modèle. Au-delà de la paire de lunettes de soleil anti UV, celle-ci ne comporte qu’un micro, un seul bouton d’allumage et couplage, pour une batterie de trois heures et demie (au prix de 199 dollars).


►►►A lire aussi : Objets connectés, kits espions : la triche 2.0 aux examens


Le géant chinois Huawei est lui aussi arrivé sur le marché (en novembre 2020) avec une paire permettant de téléphoner et d’utiliser un assistant vocal. L’outil téléphonique permet de conserver les mains libres tout en téléphonant et dispose d’un halo sonore afin de conserver une discrétion relative, pour un prix d’environ 329€.

A côté de ces accessoires, d’autres modèles de lunettes intelligentes existent afin d'aider à la concentration ou de porter assistance aux personnes daltoniennes en corrigeant les couleurs qu’ils ne peuvent pas voir. Cependant, ces modèles restent consacrés à un public très spécifique. Il faudrait attendre la mise en vente des lunettes intelligentes d’Amazon pour constater ou non un désir des consommateurs de se l’approprier.

Archives : Journal télévisé 04/12/2017

En 2017, un hôpital d'Herstal testait l'utilisation des lunettes connectées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK