En 2018, le terrorisme a décliné dans le monde pour la 4e année consécutive

En 2018, le terrorisme a décliné dans le monde pour la 4e année consécutive
En 2018, le terrorisme a décliné dans le monde pour la 4e année consécutive - © STR - AFP

En 2018, 15.952 personnes sont décédées à cause du terrorisme, un nombre en baisse de 15,2% par rapport à l'année précédente et de 52% par rapport à 2014. Il s'agit de la quatrième année consécutive où la situation mondiale s'améliore, relève l'Institute for Economics and Peace, qui a publié mercredi son indice 2019 sur le terrorisme dans le monde.

Le terrorisme reste néanmoins une menace pour la sécurité mondiale, avec pas moins de 71 pays ayant enregistré au moins un décès en 2018 (le deuxième plus grand nombre de pays depuis 2002). Le pays le plus touché est de loin l'Afghanistan (7.379 morts et 6.514 blessés lors de 1.443 incidents), suivi par l'Irak, le Nigeria, la Syrie et le Pakistan.

Les Talibans, groupe le plus meurtrier

La Belgique est le 53e pays du classement. L'impact économique mondial du terrorisme s'est élevé à 33 milliards de dollars en 2018, soit 38% de moins que l'année précédente. Si la situation s'est détériorée dans 40 pays, elle s'est améliorée dans 98 autres.

En Europe, le nombre de décès a diminué de 70%, l'Europe occidentale enregistrant son plus faible nombre d'actes terroristes depuis 2012. Toutefois, le terrorisme d'extrême droite a augmenté pour la troisième année consécutive en Europe occidentale, en Amérique du Nord et en Océanie: le nombre de décès a augmenté de 52% en 2018.

Cette tendance s'est poursuivie en 2019, avec 77 décès à la fin septembre 2019. L'an dernier, les Talibans ont dépassé Daesh pour devenir le groupe terroriste le plus meurtrier de la planète, relève également l'Institute for Economics and Peace. Ce groupe est responsable de 38% des décès dus au terrorisme en 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK