En 2012, une éruption solaire aurait pu plonger la Terre dans le chaos

A 9 jours près, une éruption solaire aurait pu porter un sérieux coup à nos systèmes de communication
2 images
A 9 jours près, une éruption solaire aurait pu porter un sérieux coup à nos systèmes de communication - © HO - BELGAIMAGE

Le 23 juillet 2012, le Soleil aurait pu sérieusement affecter nos technologies de communication, à quelques jours près. Comme on peut le lire sur le magazine en ligne Slate, qui renvoie à une étude menée par la Nasa avec des chercheurs chinois, la Terre a échappé de peu aux conséquences d'une éruption solaire d'une violence "extrême".

L'article de Slate rappelle que ces éruptions très fréquentes consistent en une "éjection de masse coronale", soit la propulsion d'une matière ionisée hors du soleil, et qu'elles sont provoquées par une accumulation d'énergie magnétique.

Cette matière est donc elle-même "dotée d'un champ magnétique très intense", et perturberait fortement tout engin électronique en rentrant en contact avec lui.

Si l'éruption qui s'est produite le 23 juillet 2012 est ici épinglée, c'est parce qu'elle résultait de deux éjections de masse coronale très peu espacées dans le temps. Résultat: elles ont libéré "une énergie équivalente à près d'un milliard de bombes H", lit-on dans l'article.

Le nuage magnétique s'est ici propagé à une vitesse exceptionnelle, et a atterri là où se trouvait la Terre neuf jours plus tôt... Si le champ avait touché notre planète, il aurait fallu "4 à 10 ans" pour se remettre des dégâts infligés à nos infrastructures de communication, estimés à "des milliers de millards de dollars".

L'article est à lire dans son intégralité sur Slate.fr.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK