Emmanuel André quitte ses fonctions de coordinateur de la cellule "tracing"

Emmanuel André va quitter sa fonction de coordinateur de la cellule de coordination interfédérale "Testing&Tracing". Sur le plateau du JT de la RTBF, le virologue a expliqué les raisons pour lesquelles il a fait part de son souhait de reprendre ses activités médicales et académiques aux autres membres de la cellule qu’il coordonne. 


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


L’ancien porte-parole interfédéral pour la lutte contre le coronavirus, poste duquel il avait démissionné avant d’être nommé coordinateur du tracing belge fin avril, s'était expliqué sur ce nouveau pas de côté dans un mail adressé vendredi soir aux autres scientifiques de la cellule de "tracing".

"Nous sortons petit à petit de la phase extrêmement intense de mise en place de cette stratégie de testing et de tracing, qui est la phase pour laquelle je m’étais engagé à contribuer à hauteur de mes compétences, écrit-il. L’intensité faible actuelle de l’épidémie est une opportunité pour provoquer cette transition."

L'énergie et le nombre de cénacles au travers desquels on doit passer est trop important par rapport à la dynamique de cette crise

Interrogé par la RTBF, Emmanuel André explique que "la valeur des avis scientifique est basée sur le fait qu'on est capable de critiquer. Critiquer c'est nécessaire. Est-ce que je critique certains aspects de la façon dont notre pays s'organise avec toutes les couches institutionnelles? Oui, j'ai un regard très critique par rapport à cela parce que je pense que, dans une crise comme celle-ci, on a besoin d'un système qui fonctionne de façon linéaire pour qu'on puisse prendre des décisions au bon moment. Je ne pense pas qu'on n'ait pas réussi à les prendre. Mais je pense que pour réussir à prendre ces décisions, l'énergie et le nombre de cénacles au travers desquels on doit passer est trop important par rapport à la dynamique de cette crise".

Sur le plateau du JT, le professeur de santé publique Yves Coppieters (ULB) salue le "travail considérable" effectué par Emmanuel André. "Et il est à la base de stratégies qui ont très bien fonctionné dans le cadre de la gestion de cette crise. Mais le tracing et le testing massif sont deux stratégies qui doivent être fonctionnelles dans le cadre du déconfinement. Donc il a mis beaucoup d'énergie pour y arriver. Mais malheureusement ce n'est toujours pas optimal. Je prends deux exemples : dans le groupe de travail pour le contact-tracing, il était envisagé d'avoir des relais locaux au niveau des communes, afin de contacter les gens qui sont positifs, et qui les mettent en confiance et donnent des explications. Cela n'a malheureusement pas été possible. C'est la même chose pour l'application électronique, qui n'est pas un outil révolutionnaire, mais qui aurait pu être un outil intéressant pour ceux qui y adhèrent. Face à l'énergie qu'il faut pour y arriver et à ces stratégies qui ne sont toujours pas optimales, je pense qu'il jette un peu l'éponge".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK