Emmanuel André : "On est toujours aussi inquiets, mais on ne voudrait pas risquer d'agacer"

Emmanuel André : "On est toujours aussi inquiets, mais on ne voudrait pas risquer d'agacer"
Emmanuel André : "On est toujours aussi inquiets, mais on ne voudrait pas risquer d'agacer" - © POOL DAINA LE LARDIC - BELGA

L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse dans notre pays ces derniers jours. En ce samedi 12 septembre, 969 nouvelles contaminations ont été détectées par rapport au bilan de la veille : des cas nouvellement détectés à ventiler sur les dates de diagnostic. C’est un chiffre important, jamais atteint ce dernier mois.

Xavier Counasse, journaliste pour Le Soir qui suit de près les chiffres de Sciensano, formule cette observation sur Twitter : "Mi-juillet, c’était panique générale suite à la remontée des cas, CNS et tout le tralala. Aujourd’hui, avec une hausse similaire et un nombre de cas positifs plus élevé, experts, médias et politiques semblent bien plus calmes. Cherchez la logique."

Un commentaire qui n’a pas manqué de faire réagir Emmanuel André. Le médecin lui a apporté cette réponse sans détour : "On est toujours aussi inquiets, mais on ne voudrait pas risquer d’agacer…"

Il évoque alors le fait que plusieurs experts ont été placés sous protection policière au début du mois. "Dans un pays où il faut une protection policière pour protéger ceux qui s’expriment, on peut comprendre que certains hésitent à s’exprimer non ?", interroge-t-il.

Pour l’ex-porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, "l’épidémie reprend après une série de proclamations publiques affirmant que les mesures étaient inutiles". Et d’ajouter, "notre système de testing & tracing pourra-t-il encaisser encore longtemps une augmentation soutenue du nombre de cas jour après jour ?"

Emmanuel André formule alors cette question : "Quand des milliers de personnes et leurs familles seront mises en quarantaine chaque jour, et que notre pays sera coloré en rouge pendant des semaines, on aura résolu le problème de l’impact psychologique et économique de cette crise ?"

Sujet JT du 12 septembre 2020 : "Les soignants sont épuisés"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK