Elise Gravel, l'illustratrice québécoise qui déboulonne les stéréotypes sexuels

Un garçon doit être fort, protecteur et jouer au foot. Si ce genre de stéréotypes vous hérissent les poils, vous risquez sûrement d'apprécier le travail d'Elise Gravel. Cette illustratrice originaire du Québec partage ses dessins sur sa page Facebook. Leur particularité ? Ils déconstruisent les stéréotypes et récoltent likes et partages par milliers.

À l'instar d'Emma qui réagissait à la "liberté d'importuner", concept défendu par plusieurs femmes dans une tribune du journal Le Monde, Elise Gravel est une artiste bien ancrée dans son temps. Pour preuve : ses récentes publications sur sa page Facebook cumulent les milliers de vues. Elle y dévoile des dessins qui s'opposent aux stéréotypes masculins et féminins.

"Les garçons peuvent pleurer" et "les filles peuvent être fortes"

Cette artiste engagée a imaginé deux affiches, l'une pour les garçons, l'autre pour les filles. Elles s'opposent aux clichés qui disent par exemple qu'une fille n'est pas sale ou forte et qu'un garçon n'est pas coquet ou doux. "Profs et parents, je vous autorise à télécharger cette affiche pour vos classe et chambres d'enfants", précise l'artiste, elle-même maman de deux filles.

Avec ces dessins simples mais efficaces sur les réseaux sociaux, Elise Gravel offre un moyen de déconstruire les clichés dans la tête des plus jeunes. Curieuse, elle s'inspire de ce qui se passe autour d'elle pour créer les personnages qui naissent sous la pointe de son crayon. "Je suis attirée par tout ce qui est étrange, différent, rigolo", témoigne-t-elle sur son site. Avec ces dessins, elle promeut en tout cas la différence pour nos enfants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK