Egalité homme-femme: le "bon père de famille" retiré du droit français

"En droit, le bon père de famille est une personne normalement prudente, attentive, soigneuse et consciencieuse. Elle n’est ni excessivement prudente, ni complètement négligente. C’est le critère qu’on utilise souvent pour déterminer si le comportement d’une personne dans une situation donnée est fautif ou non. On examine si un bon père de famille placé dans les mêmes circonstances aurait agi de la même manière ou non", peut-on lire dans Droits Quotidiens.

Cette notion juridique de droit civil est un héritage direct du droit romain, appelée aussi bonus pater familias, rappelle Le Monde alors qu'un amendement au projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes a été adopté, mardi soir, par l'Assemblée nationale en France.

"L'amendement propose que l'expression "soins d'un bon père de famille" soit remplacée par "soins raisonnables", tandis que l'expression "en bon père de famille" serait remplacée par "raisonnablement"", explique Le Nouvel Observateur sur son site internet.

Parmi les témoignages publiés par le magazine d'actualité français, épinglons celui-ci : "Dans ma vie, j'ai signé plusieurs contrats où je m'engageais à gérer le bien “en bon père de famille. Ça m'a toujours dérangée : faut-il donc avoir un phallus pour bien gérer des biens ? Quand on doit signer cela, c'est particulièrement révoltant, car on renie son identité de femme et sa capacité de gestion en tant que femme".

 

C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK