Ebola: un médecin et une infirmière contaminés par le virus sont guéris

L'hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf en Allemagne.
L'hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf en Allemagne. - © PATRICK LUX - BELGAIMAGE

Un expert sénégalais de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), atteint par le virus Ebola, est guéri et a pu quitter l'hôpital de Hambourg vendredi, a annoncé l'établissement de cette ville du nord de l'Allemagne samedi. Ce samedi, c'est la ministre française de la Santé Marisol Touraine qui annonçait dans un communiqué que la jeune infirmière, volontaire de l'organisation Médecins sans frontières (MSF) et contaminée par le virus Ebola lors d'une mission au Liberia, "est désormais guérie et a quitté l'hôpital".

"Il va bien et n'est plus contagieux depuis déjà un bon moment", a précisé l'hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf concernant le médecin sénégalais dans un communiqué. "Nous nous réjouissons vraiment pour lui qu'il puisse maintenant rentrer dans son pays", a-t-il ajouté.

Cet expert, spécialiste en épidémiologie, avait été contaminé en Sierra Leone par ce virus qui provoque des fièvres hémorragiques. Il avait été admis fin août dans cet hôpital de Hambourg, l'Allemagne ayant proposé d'apporter son aide médicale quand elle le peut pour soigner certains malades sur son territoire.

Un autre malade, un médecin ougandais travaillant pour une organisation d'aide italienne, est soigné depuis vendredi dans un autre hôpital d'Allemagne, à Francfort. Il a, lui aussi, contracté le virus en Sierra Leone.

Des "traitements expérimentaux" pour l'infirmière française

En France, la ministre de la Santé a également annoncé samedi qu'une jeune infirmière française, volontaire de l'organisation Médecins sans frontières (MSF), contaminée par le virus au Liberia, avait quitté l'hôpital et était complètement rétablie. Rapatriée le 19 septembre en France, ce premier cas d'Ebola sur le territoire français a été soigné dans un hôpital militaire en banlieue parisienne, où elle a bénéficié de "traitements expérimentaux".

Marisol Touraine avait autorisé en France, par arrêté ministériel, l'usage de trois médicaments, en particulier l'antiviral Avigan (favipiravir) produit par la firme japonaise Toyama Chemical (filiale de Fujifilm) à l'origine contre la grippe. Selon Fujifilm, l'infirmière en aurait bénéficié.

Dans son communiqué, la ministre se dit "très heureuse de cette évolution favorable et salue à nouveau l'engagement et le courage de cette jeune femme, ainsi que la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui se battent sur le front de la terrible épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest".

Il y a quelques jours, la ministre s'était déja montrée rassurante devant les députés sur l'état de la jeune femme.

L'épidémie d'Ebola, la plus meurtrière jamais connue, a déjà fait 3.439 morts et quelque 7.500 personnes ont été infectées par le virus dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest, principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, selon un bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 1er octobre.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK