Ebola: le patient hospitalisé au Texas est décédé

"C'est avec une profonde tristesse que nous informons du décès de Thomas Eric Duncan ce matin à 7h51 (13h51 GMT)", indique une porte-parole dans un communiqué. "Mr Duncan a succombé à une maladie insidieuse, Ebola contre laquelle il a lutté courageusement", ajoute-t-elle.

Il était arrivé à Dallas le 20 septembre sans symptôme en provenance du Libéria via Bruxelles. Il a commencé à avoir des symptômes le 24 septembre et a été finalement hospitalisé le 28 septembre et placé en quarantaine. Il avait été aux urgences une première fois et renvoyé chez lui alors qu'il était déjà contagieux. Son état s'était dégradé pendant le week-end.

Il avait été branché sur respirateur artificiel et sous dialyse, avait indiqué mardi le centre hospitalier, Texas Health Presbyterian à Dallas. Les médecins avait commencé à le traiter avec un traitement expérimental, l'anti-viral brincidofovir développé par Chimerix, une firme biopharmaceutique américaine.

Les autorités sanitaires surveille de près 48 personnes ayant été plus ou moins en contact avec M. Dunkan dont particulièrement dix considérés à haut risque d'infection, trois membres de sa famille et sept personnels soignant.

Du sang d'un patient guéri

Par ailleurs, un médecin américain guéri d'Ebola a donné son sang à un cameraman de NBC infecté, une technique qui a déjà eu des résultats positifs, a indiqué mercredi la famille de ce dernier. Les médecins espèrent que les anticorps au virus Ebola développés par le Dr Kent Brantly vont doper le système immunitaire d'Ashoka Mukpo 33 ans, infecté au Libéria alors qu'il couvrait la pire épidémie d'Ebola pour le compte de la chaîne américaine NBC.

Le cameraman reçoit déjà le traitement expérimental brincidofovir.

Le Nebraska Medical Center à Omaha, où est soigné M. Mukpo, a contacté le Dr Brantly pour lui demander de donner du plasma sanguin, a indiqué le Dr Mitchell Levy, le père du cameraman.

Le Dr Brantly était sur la route entre l'Indiana et le Texas quand il a reçu l'appel téléphonique. Il s'est arrêté peu après dans un centre de don de sang à Kansas City dans le Missouri et son sang a aussitôt été acheminé par avion à Omaha.

Le Dr Brantly, qui avait été infecté au Liberia où il travaillait pour l'organisation caritative chrétienne Samaritan's Purse, avait déjà donné du sang au Dr Rick Sacra, aussi infecté dans ce pays et qui avait été rapatrié aux Etats-Unis pour être traité dans le Nebraska Medical Center d'où il est sorti guéri.

L'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'identification du virus en 1976, a déjà fait plus de 3400 morts depuis le début de l'année dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest.


Avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK