Ebola: le laboratoire belge restera en Guinée après le retour de B-Fast

L'équipe de B-Fast rentrera en Belgique le 24 février
L'équipe de B-Fast rentrera en Belgique le 24 février - © Archive NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L'équipe de B-Fast qui participe à la lutte contre le virus Ebola en Guinée sera de retour en Belgique le 24 février prochain. Des ressources supplémentaires vont cependant être allouées pour maintenir le fonctionnement de son laboratoire mobile B-Life installé à Nzérékoré (sud-est), ont indiqué mercredi les Affaires étrangères dans un communiqué.

La structure belge d'intervention rapide B-Fast est déployée en Guinée depuis le 20 décembre. Malgré le retour de l'équipe mardi prochain, quatre personnes du Centre de Technologies moléculaires appliquées (CTMA), trois membres de la protection civile et deux collaborateurs de la Défense continueront à assister au fonctionnement du laboratoire B-Life. Celui-ci est équipé d'installations avancées de communication et capable d'effectuer des contrôles sur des échantillons de sang prélevés sur place.

"La fin de l'engagement de l'équipe B-Fast ne signifie en aucun cas la fin l'opération sur place", assurent les Affaires étrangères. "Grâce à un financement par la Coopération au Développement belge et la Commission européenne, le fonctionnement du laboratoire B-Life est assuré en Guinée. Une évaluation de la situation suivra dans deux mois."

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK