E.coli: le nombre de nouvelles infections baisse de manière sensible

Daniel Bahr lors de sa visite à l'hôpital de Hambourg, le 5 juin 2011
Daniel Bahr lors de sa visite à l'hôpital de Hambourg, le 5 juin 2011 - © EPA/JENS BUETTNER

Le ministre allemand de la Santé, Daniel Bahr, a annoncé mercredi une baisse "sensible" des nouveaux cas d'infection à la bactérie Eceh, qui a tué 24 personnes en Europe.

"Je ne peux pas encore lever l'alerte. Mais (...) nous avons maintenant des raisons de croire qu'il y a de l'espoir : les chiffres de nouvelles infections baissent de manière continue", a-t-il dit.

"Cela veut dire qu'il peut certes y avoir de nouveaux cas, et malheureusement aussi des morts supplémentaires, mais le nombre de nouvelles infections baisse de manière sensible", a-t-il ajouté.

"Cela montre que le pire, en ce qui concerne le déroulement de cette épidémie, est peut-être derrière nous", a-t-il ajouté.

Alors que les autorités sanitaires traquent pour l'instant sans succès l'origine de la contamination par une souche rare et très virulente de la bactérie E.coli entérohémorragique, le ministre a rappelé que "dans la plupart des cas d'Eceh (bactérie), dans 80% des cas, la source d'infection (n'était) jamais identifiée".

Il a invité à continuer de respecter les mesures de précaution de l'Institut de veille sanitaire Robert Koch, qui a déconseillé jusqu'à nouvel ordre la consommation de certains légumes crûs comme les tomates, concombres et salades et des graines germées.

Les critiques se sont multipliées contre les autorités allemandes, accusées d'alarmisme, notamment hors d'Allemagne, avec des conséquences dramatiques pour les agriculteurs européens, espagnols en tête puisque leurs produits ont d'abord été désignés, à tort, comme à l'origine de la contamination.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images