E.coli: l'Afsca rassure sur la contamination de betteraves exportées vers la Belgique

Des betteraves
Des betteraves - © Fred Dufour

L'information relative à la contamination par une variante de la bactérie Eceh de betteraves néerlandaises exportées notamment en Belgique est un non-événement, selon l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). "Il s'agit bien d'une contamination à la bactérie E. coli mais pas à la variété dangereuse O104", souligne jeudi Geert De Poorter de l'agence fédérale.

Une variante de la bactérie Eceh différente de celle à l'origine de l'épidémie qui a fait 25 morts en Europe a été détectée sur des pousses de betteraves néerlandaises exportées vers l'Allemagne et la Belgique, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires néerlandaises.

"Cette variante a été détectée sur des pousses de betteraves cultivées par un producteur néerlandais", a déclaré à l'AFP Marian Bestelink, une porte-parole des autorités sanitaires néerlandaises (nVWA).

"Ce dont nous sommes sûrs, c'est qu'il ne s'agit pas de la variante à l'origine de l'épidémie en Allemagne. Il s'agit ici d'une autre variante de la bactérie Eceh", a ajouté la porte-parole.

Les pousses de betteraves, exportées vers l'Allemagne et la Belgique, vont être retirées de la vente, a souligné Mme Bestelink : "il ne s'agit pas ici de la variante mortelle de la bactérie qui est en Allemagne, mais elle pourrait provoquer des maladies, on ne sait jamais".

"Une contamination à l'E.coli n'est en fait pas une chose rare", a rappelé, pour sa part, Geert De Poorter, précisant que la bactérie est présente dans nos intestins et qu'elle apparaît régulièrement dans les aliments. Il existe des milliers de variétés d'E.coli.

La crise sanitaire qui frappe essentiellement l'Allemagne et qui a fait à ce jour 25 morts, est causée par la variante O104 de la bactérie.


AFP

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images