Dynamitée en 1993, puis reconstruite, une mosquée inaugurée en Bosnie

La célèbre mosquée Ferhadija de Banja Luka, dynamitée pendant la guerre intercommunautaire de Bosnie par des extrémistes serbes et reconstruite, a été inaugurée samedi, en présence des responsables de toutes les confessions.

Dans cette cérémonie dans la capitale de l'entité serbe de Bosnie, la Republika Srpska, tous ont voulu voir un "nouveau début" pour les peuples de Bosnie, Serbes (orthodoxes), Bosniaques (musulmans) et Croates (catholiques).

"La haine recule, la confiance grandit et la réconciliation va renforcer nos esprits ébranlés" par la guerre, a lancé à plusieurs milliers de fidèles le grand mufti de Bosnie, Husein Kavazovic.

"Une maison commune de paix et de sécurité"

"Musulmans, orthodoxes, catholiques, juifs et tous les autres citoyens peuvent et doivent construire une maison commune de paix et de sécurité sur le sol européen", a-t-il poursuivi.

Datant du XVIe siècle, la mosquée Ferhadija, un des principaux lieux de culte des musulmans de Bosnie, est une des seize mosquées détruites à Banja Luka pendant le conflit bosnien, qui a fait au total 100 000 morts. Quinze ont à ce jour été reconstruites.

Un important dispositif policier a été déployé lors de la cérémonie. En 2001, une cérémonie marquant le début de la reconstruction avait donné lieu à des émeutes antimusulmanes, provoquées par des extrémistes serbes, qui avaient fait un mort et une trentaine de blessés.

Depuis la fin de la guerre, la Bosnie est divisée en deux entité, une serbe et l'autre croato-musulmane.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK