Dutroux : les cheveux du dossier bis refont surface

RTBF
RTBF - © RTBF

Utile ou pas, l'analyse des cheveux trouvés dans la cache de Marc Dutroux ? Une partie d'entre eux, soient 885 cheveux, pourrait effectivement être analysée.

C'est le retour du dossier bis concernant des milliers de cheveux recueillis dans la cache de Marcinelle. Faut-il ou non procéder à leur analyse ?

La question avait notamment opposé l'ancien Procureur du Roi de Neufchâteau, Michel Bourlet, partisan du "oui", et le juge d'instruction, Jacques Langlois, qui était de l'avis contraire.

Il y a un an, la Chambre des mises en accusation de Liège avait ordonné au juge d'Instruction de l'affaire Dutroux de demander l'avis d'experts. L'Institut national de criminalistique avait été désigné et il avait estimé qu'il n'y avait pas d'arguments permettant d'objectiver l'inutilité de l'analyse de ces cheveux. C'est ce que le Procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé a expliqué à notre confrère de La Libre Belgique.

6000 cheveux ont été recueillis à Marcinelle. Seuls 885, qualifiés de pertinents, seront analysés. Le Procureur général précise qu'avant de lancer l'opération de manière concrète, une évaluation et une budgétisation devront se faire en interne, un coût de plus de 400.000 euros ayant été évoqué dans le passé.

Mais comme le relève au final notre confrère,  le fait que ce travail ne soit pas dit inutile ne signifie pas qu'il va permettre des avancées inattendues dans ce dossier bis.

(M.S. avec Martial Giot)

Charleroi veut raser la maison de Dutroux à Marcinelle

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK