Du virtuel au réel, un Namurois rencontre un à un ses 372 amis Facebook

Facebook, Twitter ou Instagram, les gens sont de plus en plus connectés ou interconnectés. Certains comptent leurs amis par centaines voire par milliers sur les réseaux sociaux. Pourtant, derrière cette façade virtuelle, les contacts réels restent en réalité souvent bien rares. Lors d’une conversation avec sa fille, Vincent Stokard s’est défendu d’être l’une de ses personnes. Face aux railleries de sa fille, il se lance un défi: "Tu vas voir que je connais tous mes amis sur Facebook, je vais aller les voir un par un".

Il poste un message sur le fameux réseau social pour annoncer son intention de venir voir tout le monde et "la réaction a été très positive, près de 150 personnes ont immédiatement "liké" mon message. Le lendemain, c'était parti". Pendant 10 semaines, muni d’une pancarte et d’une perche à selfie, il se lance dans un tour de ses amis et parcourt la Wallonie de part en part pour rencontrer chacun de ses contacts et passe du temps en leur compagnie à discuter ou boire un verre sans oublier de prendre une photo de la rencontre postée un peu plus tard sur son compte Facebook: "Au début c’était assez facile, beaucoup de mes contacts sont des proches, il est donc aisé de les rencontrer. Ça s’est un peu corsé ensuite mais c’était une expérience géniale ", s’amuse-t-il.

Un barbecue pour les rassembler tous

Indépendant, Vincent Stokard aménage son temps de travail et rencontre jusqu’à 30 "amis Facebook" par semaine. Les seuls qui manqueront à l’appel seront principalement ses connaissances habitants à l’étranger: "Mais je ne perds pas espoir de les voir tous, je continuerai ma mission encore pendant le mois de juillet".

Un fois son défi (presque) complètement réussi, Vincent Stokard décide de fêter cela en conviant tous ceux qu’il a rencontré à un barbecue géant: "C’était une occasion unique de permettre à tout le monde de se rassembler, de faire connaissance aussi. Et à nouveau, tout le monde a répondu présent, c’est génial".

Retrouvailles et rencontres

Les lards, saucisses et autres merguez frétillent sur les grilles du barbecue pendant que les convives, tous rassemblés autour du roi du jour, font connaissance, se retrouvent ou se découvrent: "Je viens de revoir une fille que j’avais perdu de vue depuis l’école primaire. C’est marrant comme on peut prendre des chemins différents", explique une des invitées, "C'est un super pari qu’il a réussi! Il a permis aux gens de se rassembler vraiment alors que sur Facebook, on a plutôt tendance à accepter des gens qu’on connait à peine comme ami. Pour certains, c’est même la course au nombre d’amis. Ici on se voit, on discute, on rit et on boit un verre, c'est la vraie vie", défend un autre convive.

Une idée un peu farfelue a permis à près de 400 invités (amis Facebook et leur famille) de connecter réel et virtuel, et montrer, peut-être, ce que Facebook devrait finalement être: un lieu d'échange qui ne se substitue pas à la réalité des contacts humains.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK