Du jamais vu: 126 millions de cigarettes de contrefaçon saisies près d'Anvers

Le chiffre est astronomique : la douane a saisi près de 126 millions de cigarettes de contrefaçon. Une même filière et plusieurs containers découverts en Flandre. Huit personnes de nationalité turque sont actuellement privées de liberté et interrogées. La contrefaçon de cigarettes est une activité criminelle juteuse, bête noire des pays européens. 

Tout commence le 9 janvier. Ce jour-là, la Douane saisit d'abord dix millions de cigarettes de contrefaçon dans un entrepôt aux abords du port d'Anvers. Un premier container qui tire le fil d'une gigantesque pelote, une véritable filière : au total, cinquante millions, puis quarante millions d'autres découvertes, le 16 janvier, à quelques kilomètres de là. Jusqu'à arriver au chiffre de 126 millions de cigarettes.

Tout à fait exceptionnel

"C'est la première fois qu'on trouve autant de cigarettes en une fois", entame Florence Angelici, porte-parole du Service Public Fédéral (SPF) Finances. "Pour vous donner une idée, en 2019, la douane a saisi 174 millions de cigarettes sur l'ensemble de l'année. Ici, cette seule prise représente plus de la moitié de ce que nous avons saisi l'an dernier!"

L'enquête est le fruit d'une collaboration entre les services de douanes. La police fédérale a déjà pu déterminer que la marchandise de contrefaçon provient d'Asie du Sud-Est. Cette quantité énorme représente un montant de 65 millions d'euros en droits d'importation, d'accises et TVA éludés. "Si l'on avait vendu de façon officielle ces cigarettes, si ce n'était pas de la contrefaçon, cela aurait rapporté autant à l'État", précise Florence Angelici.

En constante augmentation

Si l'on analyse les chiffres des années précédentes, on constate que les chiffres sont en constante augmentation : 

- en 2016, 79.769.934 cigarettes ont été saisies

- en 2017, 114.151.387

- en 2018, 110.781.029 

- en 2019, environ 174.000.000

Pour notre interlocutrice, "C'est vraiment un fléau, mais pas uniquement au niveau belge. C'est pour l'ensemble de l'Union européenne et les pays collaborent de plus en plus pour en venir à bout." L'enquête se poursuit chez nous. Il s'agit de savoir quelle était la destination exacte de ces cigarettes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK