DSK convoqué par la justice le 28 mars: pour être inculpé?

DSK ressort libre de la caserne
2 images
DSK ressort libre de la caserne - © AFP PHOTO /FRANCOIS LO PRESTI

L'ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn est convoqué le 28 mars par les juges, probablement pour être mis en examen (inculpé) pour "complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux" dans l'affaire dite du Carlton, a-t-on appris de source judiciaire. La garde à vue de Dominique Strauss-Kahn a pris fin après un jour et demi d'interrogatoires.

DSK a été interrogé au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

L'avocate de Dominique Strauss-Kahn, Me Frederique Baulieu, a déclaré que son client était "parfaitement satisfait d'avoir été entendu dans des conditions de grande sérénité". Dominique Strauss-Kahn a répondu aux questions des enquêteurs de façon "parfaitement tranquille", a ajouté l'avocate.

Les infractions de complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et de recel d'abus de biens sociaux sont punies respectivement d'une peine maximale de 20 ans de réclusion criminelle et de cinq ans d'emprisonnement.

Par ailleurs, la police des polices devrait également mettre sur le grill l'ancien patron du FMI. Car parmi les personnes mises en examen dans ce dossier dit du Carlton de Lille, il y a un commissaire, ancien n°3 de la police lilloise: Jean-Christophe Lagarde. Quels étaient les liens entre Dominique Strauss-Kahn et un commissaire présenté par DSK comme son consultant en sécurité ?


RTBF avec agences

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK