DSK / Banon: plainte classée sans suite mais agression sexuelle établie

Tristane Banon voit sa plainte contre Dominique Strauss-Kahn classée sans suite
Tristane Banon voit sa plainte contre Dominique Strauss-Kahn classée sans suite - © EPA / Ian Langsdon

La plainte de la jeune journaliste qui accusait l'ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, d'avoir tenté de la violer il y a huit ans a été classée sans suite, selon l'AFP. Mais la prévention d'agression sexuelle est établie par le parquet.

Après sa relaxe dans le volet pénal de l'affaire du Sofitel du New York, qui avait brisé les ambitions présidentielles de Dominique Strauss-Kahn, ce classement sans suite constitue une demi-victoire pour l'ancien directeur général du FMI. La plainte déposée par Tristane Banon risquait fort d'être classée sans suite à l'issue de l'information judiciaire dans la mesure où la qualification de tentative de viol reposait sur deux témoignages contradictoires. Mais la prévention d'agression sexuelle, elle, est bel et bien établie, mais cependant prescrite. Dominique Strauss-Kahn avait du reste reconnu lors de son audition avoir fait des avances à la jeune femme, sans plus. Cependant, le fait que le parquet établisse cette prévention n'induit pas la culpabilité du prévenu. Pour l'établir, il faudrait un jugement, ce que la prescription empêche.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK