Droit à l'alimentation: une vidéo choc ouvre la nouvelle campagne 11.11.11

"C'est le paradoxe de notre société, huit personnes sur dix souffrant de la faim dans le monde sont des paysans ou des pêcheurs du Sud", déplore le secrétaire général du CNCD, Arnaud Zacharie.

Les derniers scandales alimentaires, tels que l'"affaire des crevettes thaïlandaises" et le jus d'orange brésilien, ont mis une fois de plus en lumière un constat alarmant. "Les chaînes de production agro-alimentaires sont aujourd'hui tellement mondialisées qu'elles en deviennent totalement opaques."

Sans réellement s'en rendre compte, le consommateur se rend complice des modes de production insoutenables imposés aux travailleurs et, en favorisant la recherche constante du prix le plus bas, nourrit le dumping social responsable de la disparition progressive de l'agriculture familiale. C'est le message délivré dans ces spots vidéo et radio:

"La faim dans le monde ne vient pas d'un manque de production", s'insurge Arnaud Zacharie. "Selon les derniers chiffres de l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la production mondiale pourrait nourrir 12 milliards d'êtres humains."

La solution pour le CNCD? Soutenir l'agriculture familiale et l'agro-écologie, favoriser les circuits courts, garantir la traçabilité sociale des produits commercialisés et enfin imposer à l'agro-industrie le respect des normes sociales.

Si les discussions au sujet d'une meilleure traçabilité des biens de consommation sont en cours depuis plusieurs années au sein du Parlement européen, le CNCD vise aujourd'hui à conscientiser les citoyens sur les dérives de l'industrie alimentaire.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK