Donner l'accès au wifi ne donne pas le droit d'épier ses clients

La Commission vie privée avertit les chaînes de magasins, les centres commerciaux, restaurants, banques et autres commerces qu'ils ne peuvent pas épier leurs clients via le wifi qu'ils proposent gratuitement, lit-on jeudi dans L'Echo et De Tijd.

Beaucoup de commerces offrent du wifi gratuit à leurs clients et s'autorisent à utiliser les données récoltées à des fins de marketing. Cette technique s'appelle le "wifi-tracking".

En réponse à une question parlementaire du député CD&V Jef Van den Bergh, la Commission vie privée parle de pratiques illégales. Selon elle, la plupart des clients ne sont même pas conscients d'être "épiés", et il ne suffirait pas de se contenter de simplement les informer pour se retrouver en conformité avec la loi.

Selon la Commission, le client devrait donner son assentiment lorsque des données sont récoltées à des fins de marketing.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK