Doel 3 à l'arrêt: "un redémarrage plus rapide" possible

Le réacteur nucléaire de Doel 3 a été mis à l'arrêt vendredi vers 01H00 en raison d'une perte d'eau survenue dans un générateur de la partie non nucléaire de la centrale, a fait savoir Electrabel. 

La centrale venait de reprendre son activité après un arrêt qui avait duré du 26 mars 2014 au 21 décembre dernier en raison de micro-fissures détectées dans la cuve en acier."Nous avons pris la décision de couper la centrale du réseau. Une perte limitée est survenue dans une conduite d'eau à haute température d'un générateur de courant de la partie non nucléaire. Il était dès lors nécessaire de déconnecter le réacteur pour mener à bien les réparations", a indiqué Els De Clercq, porte-parole d'Electrabel.

Arrêt "à chaud"

Anne-Sophie Hugé, autre porte-parole d'Electrabel, nous précise qu'il s'agit d'un arrêt "à chaud", ce qui signifie que le réacteur n'est pas totalement refroidi, ce qui pourrait permettre un redémarrage plus rapide. "Nous sommes occupés à déterminer ce qui doit être fait pour réparer cette très légère perte d'eau et après nous serons en état de pouvoir redémarrer la centrale".     

L'énergéticien ne peut pas encore renseigner de moment précis pour le redémarrage de la centrale mais précise qu'il prendra "entre plusieurs heures et une journée". Le réacteur, d'une capacité de 1006 mégawatts, avait redémarré il y a quatre jours après une mise à l'arrêt de 21 mois après la découverte de micro-fissures en son sein. Tout comme Doel 1, qui devrait redémarrer dimanche soir, il s'agit d'un des plus vieux réacteurs du pays qui ont reçu leur feu vert pour leur prolongation jusqu'à 2025.

C'est le deuxième arrêt inopiné, en moins d'une semaine, d'un des sept réacteurs de Belgique en raison d'une défaillance technique dans une partie non nucléaire des installations. Le 19 décembre, le réacteur numéro un de la centrale de Tihange, dont la durée de vie a aussi été prolongée jusqu'en 2025, avait dû être arrêté en raison d'un "début d'incendie au niveau d'un tableau d'alimentation électrique". Le redémarrage de Tihange 1 est prévu ce samedi.

Sans cette fuite d'eau dans le générateur de courant de Doel 3, les redémarrages prévus de Doel 1 et Tihange 1 permettraient aux sept réacteurs du parc nucléaire belge d'être totalement opérationnel. Si les réparations sont effectuées rapidement, cela pourrait donc être le cas même si les tuiles se multiplient pour Electrabel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK