Dixmude: découverte des restes de trois soldats belges pendant la Grande Guerre

Les restes de trois soldats belges datant de la Première Guerre mondiale ont été récemment découverts par des archéologues dans les tranchées de Dixmude. Une première depuis 1952.

Ces dépouilles sont celles de soldats du 12e de ligne de Spa, un bataillon qui existe toujours aujourd'hui.

Et pour les archéologues et historiens de la défense nationale présents vendredi dernier à Dixmude pour une petite cérémonie, c'est une découverte importante. Franky Bostyn, historien: "Dans le Westhoek au fond de l'Yser, c'est vraiment la première fois en plus de soixante ans, alors c'est très rare et très important"

Il s'agit bien de trois soldats du 12e régiment d'infanterie de ligne de Spa. Ils ont participé au combat à Dixmude, pendant la bataille de l'Yser, c'était à la fin d'octobre 1914.

L'identification n'est pas terminée

L'identification a pu être faite grâce à leurs boutons d'uniformes, marqués du sigle de leur régiment. Une identification qui n'est pas terminée car si on sait d'où ils viennent, on ignore encore qui ils sont: "On fait maintenant des recherches forensiques (ndlr: liées à la médecine légale) pour déterminer l'âge et peut-être ce qu'on peut trouver concernant les circonstances de la mort".

Une analyse ADN devrait donc affiner le diagnostic et permettre, peut-être, d'identifier des descendants directs ou indirects.

Actuellement, 31 soldats du 12e de ligne, qui ont participé à ce combat, sont portés disparus et n'ont pas de sépulture.

La découverte de Dixmude pourrait permettre l'identification de trois d'entre eux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK