Divorces "gris": le nombre de divorces de seniors est en augmentation

4 images
Les seniors divorcent de plus en plus © RTBF

Le "divorce gris", comme on l’appelle aux Etats-Unis, a été personnifié par celui de l’ancien vice-président Al gore qui s’est séparé de son épouse, deux semaines après l’anniversaire de leurs 40 ans de mariage. Le phénomène des divorces chez nos aînés est en pleine recrudescence chez nous aussi.

Nous avons tout d’abord rencontré Marie. Elle nous a confié l’histoire de ses parents qui finalement ressemble à beaucoup d’autres. Ils se sont mariés, ont eu des enfants et vécurent longtemps heureux. Mais ils ont décidé de se séparer peu avant leurs 40 ans de mariage

Diviser la maison en deux : un point de non-retour ?

"C’est maman qui a décidé de divorcer. Ils ont tous les deux 65 ans. Suite à la mise à la pension de mon papa, en avril dernier, où ils se sont retrouvés du jour au lendemain dans la même maison quasiment 24 heures sur 24. Mon papa profitait de sa pension et était beaucoup devant la télévision (…) Ma maman s’est sentie très oppressée par cette situation et ils en sont venus au point de diviser la maison en deux, ce n’était pas tenable", raconte Marie.

Divorcer tard, un sujet parfois tabou pour nos aînés

Marie est un prénom d’emprunt. La jeune femme a demandé l’anonymat parce que tout le monde n’est pas au courant du divorce de ses parents.  "Socialement parlant, pour une partie de ma famille, le divorce est assez tabou, ce n’est pas socialement acceptable. Pour nous, ça ne pose aucun problème, mais pour mes grands-parents, ce n’est pas toujours évident. Mes parents ont décidé de ne pas leur dire .

" J’aurais dû divorcer plus tôt mais ça ne se faisait pas "

4 images
Louise Marsily a divorcé après 62 ans de mariage © RTBF

Louise Marsily est une femme dynamique de plus de 80 ans. Elle a divorcé il y a 5 ans, après 62 ans de mariage, bien après le départ de ses enfants : "Au fond, j’aurais dû divorcer plus tôt, mais ça ne se faisait pas. (...) C’est difficile de se lancer puisque j’aurais pu le faire 40 ans avant. Mais le jour où c’est lancé, c’est un soulagement. Ouf, je vais vivre heureuse. (…) Je ne lui en veux pas, mais je ne le supportais plus. On s’est mariés par amour, on a eu des enfants, on a fait un beau trajet ensemble. Mais ça s’est arrêté quand on s’est retrouvés à deux ".

Les divorces après 60 ans ne sont désormais plus exceptionnels

4 images
Tribunal de la famille de Mons © RTBF

La présidente du tribunal de la famille de Mons, Valérie Moreau, explique qu’elle voit de plus en plus de divorces chez des couples âgés. "Le tribunal de la famille existe depuis 2014 et j’y siège de manière régulière depuis le début. Je ne constatais pas ce phénomène-là mais je le constate de manière plus récurrente depuis deux ou trois ans (…) J’ai notamment le souvenir d’un couple très âgé où monsieur avait 85 ans et madame 84 ans. Je l’ai en mémoire parce qu’il y avait beaucoup d’aigreur et de violence physique".

Même si pour nos ainés, il n’y a pas de problèmes de garde d’enfants, ces divorces-là ne sont pas nécessairement plus simples à gérer. Pour la présidente de l’association pour la médiation familiale, Annette Bridoux, "le côté affectif est beaucoup plus prégnant parce qu’ils ont vécu beaucoup de choses ensemble. C’est plus difficile de tourner la page ".

Quand les enfants adultes s’en mêlent

Mais certains enfants, adultes, veulent aussi jouer un rôle dans ces séparations. "Ce sont des divorces plus compliqués dans la mesure où on a des enfants qui ont eux-mêmes un certain âge, et s’en mêlent", explique encore Valérie Moreau.

Annette Bridoux elle, a un souvenir très précis: "J’ai connu un cas où les petits-enfants m’ont même téléphoné. Ils m’ont dit de ne pas accepter, que ça allait les détruire. Mais les grands-parents ont voulu quand même, pour eux ce n’était plus possible ".

Les chiffres diminuent chez les plus jeunes et augmentent chez les ainés

Les statistiques confirment que le divorce des seniors est en augmentation. Ce sont les 40-44 ans qui divorcent le plus, mais on constate qu’entre 2008 et 2018, le nombre a diminué.

Par contre, le chiffre augmente chez les 65-69 ans: on est passé de 379 à 454. Et chez les 70-74 ans, on est passé de 147 à 205 divorces.

4 images
© RTBF
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK