Disparition progressive des anciens vergers en Wallonie

RTBF
RTBF - © RTBF

En 50 ans, la superficie occupée par les vergers hautes tiges traditionnels a iminué de plus de 99% en Wallonie, dénonce Natagora mardi dans un communiqué.

L'association demande que les anciens vergers soient protégés par la Région Wallonne.
A Blegny (Pays de Herve), un agriculteur vient d'arracher plus de 50 vieux arbres fruitiers en vue de reconvertir la parcelle en un champ de maïs, dénonce Natagora. "Cet acte dommageable est malheureusement légal", souligne l'association de protection de la nature.

Selon Natagora, la disparition des vergers ces dernières années a pour conséquence, outre la perte occasionnée en terme de variétés fruitières et de patrimoine agricole, une perte d'habitats pour certaines espèces d'oiseaux comme le moineau friquet, le rouge-queue à front blanc, le pic épeichette ainsi que la chouette chevêche, qui niche dans les cavités des arbres fruitiers.

"A l'heure actuelle les vergers ne sont pas protégés", explique Natagora.

La Région Wallonne incite le citoyen à planter ou maintenir les vergers par le biais d'une prime. "Mais aucun texte juridique n'interdit la destruction des vergers", poursuit Natagora, qui plaide pour la préservation de ce patrimoine.

(M.S. avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK