Difficile de choisir une carrière à 18 ans: "Les jeunes ne sont plus dans la logique de rentrer dans un système"

Se projeter dans l’avenir, dans une carrière professionnelle peut être difficile quand on sort des secondaires.
Se projeter dans l’avenir, dans une carrière professionnelle peut être difficile quand on sort des secondaires. - © JOHN THYS - BELGA

C’est la rentrée dans l’enseignement supérieur ce lundi pour plus de 200 000 étudiants. Choisir ses études, se projeter dans l’avenir, dans une carrière professionnelle peut être difficile quand on sort des secondaires.

Le centre de l’Université de Louvain a par exemple accueilli 1500 jeunes dans l’incertitude cet été, comme l'explique son directeur, Philippe Fonck. "C’est effectivement difficile pour un jeune de 18 ans de choisir. Certains à 18 ans peuvent déjà avoir un projet très clair, ça dépend souvent des expériences qu’ils ont déjà eues, et d’autres, qui sont parfois restés un peu plus dans leur cocon, ne savent pas trop ce qu’ils souhaitent faire et ne savent pas trop d’ailleurs qui ils sont vraiment. C’est aussi un problème ou une question importante qu’il faut travailler".

L’envie de sauver le monde

"Je pense que l’enjeu il y a 20 ou 30 ans était de s’engager dans un système et on avait finalement des voies relativement tracées dans ce système et il s’agissait de s’engager. Aujourd’hui, les jeunes ne sont plus dans la logique de rentrer dans un système, que du contraire. C’est un système qu’ils critiquent souvent et dans lequel ils ont envie de faire autrement, et ils n’ont quelque part pas toujours tort non plus par rapport à ces aspects-là, ils ont même raison, et l’envie de sauver le monde. Ce sont donc quand même deux thématiques qui sont très présentes et d’avoir un métier qui a du sens".

►►► A lire aussi: Chems Mabrouk (FEF) : "50 millions d'euros ne vont pas être suffisants" pour refinancer l'enseignement

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK