Dieudonné: le niveau 3 de la menace était-il justifié?

Plusieurs centaines de personnes s'étaient déplacées à Tour et Taxis
6 images
Plusieurs centaines de personnes s'étaient déplacées à Tour et Taxis - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le bourgmestre de la ville de Bruxelles a interdit un show où devait apparaître Dieudonné ce dimanche après-midi 17 mai, sur le site de Tour&Taxi. Yvan Mayeur (PS) expliquait sur nos antennes qu'il avait reçu un communiqué de l'OCAM l'informant que le spectacle de Dieudonné risquait de troubler fortement l'ordre public. Le niveau de la menace était évalué à "3" sur une échelle de "4", comme c'est le cas pour les bâtiments stratégiques et ceux fréquentés par la communauté juive.

Depuis le podium où n'aura donc lieu aucun spectacle, aucun défilé, l'avocat de Dieudonné s'adresse à une petite centaine de fans et leur communiqué la décision prise par arrêté, par la ville de Bruxelles.

"Cet arrêté interdit le défilé vestimentaire, explique Sébastien Courtoy l'avocat, parce qu'il est qualifié par l'OCAM de degré 3 de la menace terroriste. Donc un petit peu comme quand les frères Kouachi ont commis leur attentat à Paris".

Les fans éclatent de rire, en réponse à l'ironie de l'avocat et cela semble logique que selon Dieudonné, et son entourage, ce spectacle ne représente aucune menace pour l'ordre public.

Mais même le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur nous a confié que le niveau 3 lui avait semblé légèrement surévalué.

Quels critères l'OCAM utilise-t-il?

Les analystes de l'OCAM décrètent ces niveaux de menace terroriste en se basant sur des informations qui leur sont fournies par tous les services de police et les services secrets du pays. Personne ne connaît les critères qu'utilisent ces analystes.

En 2012, une enquête du comité R laissait entendre que la méthodologie de l'OCAM manquait de rigueur et transparence.

Le Comité R et le Comité P examinent justement en ce moment la façon dont l'OCAM détermine ses niveaux pour les menaces ponctuelles et les individus.

Le spectacle de Dieudonné de dimanche, pourrait bien être un cas d'école en la matière.

O. Leherte

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK