Diables Rouges : deux supporters partent pour Copenhague en camping-car

Comme samedi soir à Saint-Pétersbourg contre la Russie, les supporters des Diables Rouges ne seront de nouveau que quelques centaines à encourager leurs héros face au Danemark ce jeudi, pour la deuxième rencontre de l'Euro. Faute de stade, on le sait, les Diables joueront tous leurs matchs sur les terres de leurs adversaires. Qu'à cela ne tienne, ces fans comptent se faire entendre. Parmi eux, Elodie et son compagnon Rudy, de Treignes, dans le namurois. Ils font le voyage vers la capitale du Danemark de manière assez insolite, en camping-car. 

"Le projet a germé il y a trois ans, explique Rudy. L'an dernier, tout a été reporté à cause de la pandémie. Mais l'idée est restée. J'ai peur de l'avion et je ne le prends donc jamais. Le camping-car était notre idée. C'est l'occasion de profiter d'une belle expérience en la combinant avec un match des Diables à l'étranger. Nous partons ce mardi, deux jours avant le match. Nous roulons 1100 km. Nous arriverons mercredi matin au camping, en banlieue de Copenhague. Idéal pour se poser, prendre les vélos direction le centre-ville et profiter un peu de l'ambiance 24h avant le match."

5 images
Danemark - Belgique, jeudi 17 juin 2021, à 18h. © David Riffont

"Revendre mes billets ? Pas question"

Avec la pandémie, les craintes liées à la tenue du tournoi, aux obligations de quarantaine, beaucoup de supporters belges ont décidé de revendre leurs billets. "Pas moi, affirme la jeune supportrice. J'y ai toujours cru. Mon compagnon un peu moins, mais moi, j'ai toujours gardé espoir et donc conservé nos tickets pour le match. J'ai été tenace et aujourd'hui je ne regrette rien. C'est le premier Euro que je vais pouvoir vivre de près et je suis vraiment heureuse. Nous sommes tous les deux vaccinés complètement. Nous allons donc juste devoir passer un test PCR."

Autocollants, drapeaux, perruques, klaxons, pulls et t-shirts, il ne leur manque rien. Rudy poursuit, "à la base, on prévoyait une toute grosse décoration. Comme l'Euro a été annulé en 2020, on a abandonné ce premier projet. Mais on a refait appel à notre graphiste cette semaine et elle nous a tout de même apposé quelques logos."

5 images
© David Riffont
5 images
© David Riffont
5 images
© David Riffont

"A Wembley, ce serait mythique, on est déjà prêts"

Copenhague, le premier tour de l'Euro, c'est très bien. Mais si la bande à Roberto Martinez va très loin dans le tournoi, jusqu'en demi-finale, voire en finale, dans le mythique stade de Wembley, à Londres, Elodie et Rudy poursuivront-ils eux aussi l'aventure? "Sans hésitation, répondent les deux, en chœur. On est partants à 100%. Nous sommes vraiment fans de l'Angleterre et de Londres en particulier. Même si nous n'arrivons pas à nous procurer des billets, on ira sur place. On passera quelques jours là-bas, juste pour l'ambiance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK