Deux nouvelles colonies de manchots empereurs observées en Antarctique

Des bébés manchots
Des bébés manchots - © Jacques Munch

Deux nouvelles colonies de manchots empereurs, de 6000 poussins au total, ont été observées en Antarctique à 250 km de la base française Dumont d'Urville, multipliant par trois le nombre de manchots recensés dans cette partie du continent, ont indiqué jeudi des chercheurs français.

Ces deux nouvelles colonies, dont l'existence était soupçonnée depuis plus de dix ans, ont été repérées les 1er et 2 novembre au cours de la rotation assurée par le navire ravitailleur Astrolabe, ont précisé l'Institut polaire français Paul-Emile-Victor (Ipev) et le CNRS.

Les colonies de manchots empereurs sont difficiles à observer car elles ne sont rassemblées sur la banquise que lors de périodes de reproduction, durant l'hiver en Antarctique (entre avril et début décembre environ), à une saison où le continent est très difficilement accessible à l'homme.

"Cette découverte montre qu'il sont plus nombreux que ce qu'on pensait dans ce secteur", a indiqué à l'AFP Yves Frenot, directeur de l'Ipev.

Les chercheurs français suivent depuis plusieurs années l'évolution de la colonie proche de Dumont d'Urville qui compte 2500 couples de manchots, un chiffre stable depuis le milieu des années 70.

Les deux nouvelles colonies observées sur de la glace de mer à 250 km de la base, distantes de 15 km l'une de l'autre, abritent au total quelque 6000 poussins, ce qui correspond à 6000 couples de manchots, chaque couple ne pouvant élever qu'un seul poussin par année de reproduction.

Selon une étude publiée en avril, la population de manchots empereurs dans l'Antarctique est estimée à quelque 595 000 individus, soit près du double des estimations précédentes, répartis dans 44 colonies.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK