Deux nouveaux radars tronçons sur l'E42 : "Attention, vous pouvez être verbalisés deux fois !"

Les autoroutes wallonnes comptaient jusqu’ici un seul radar tronçon : celui du tunnel de Cointe. Désormais, ils sont trois. La police fédérale de la route vient de mettre en service deux nouveaux radars tronçons sur l’E42 entre Fleurus et Daussoulx en direction de Liège.

Particularité : ces deux radars tronçons se suivent et couvrent ensemble une distance d’un peu plus de 25 kilomètres. Le premier surveille la vitesse des automobilistes entre Fleurus et l’aire autoroutière de Spy. Il est directement suivi d’un second dispositif entre Spy et Daussoulx. "Les automobilistes qui ont le pied trop lourd pourront donc être verbalisés deux fois", met en garde Jean-Michel Tubetti de la police fédérale de la route de la Province de Namur. "Le but n’est pas de verbaliser à tour de bras mais de mettre en garde les automobilistes et d’augmenter leur vigilance sur cette autoroute très accidentogène", poursuit le commissaire de la route Jean-Michel Tubetti.

Les mêmes appareils ont été placés dans l’autre sens entre Daussoulx et Fleurus en direction de Mons mais ces radars n’ont pas encore été homologués et ne verbalisent pas pour le moment.

Une centaine de radars tronçons en Flandre, à peine trois en Wallonie

La Flandre compte déjà une centaine de radars tronçons sur ses autoroutes et routes régionales. Des dispositifs qui ont prouvé leur efficacité avec un impact positif sur la sécurité routière. "On observe une diminution des accidents graves de 60%. Quant aux excès de vitesse, ils sont en baisse de 80%", explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "L’avantage du radar tronçon par rapport au radar fixe, c’est qu’il oblige le conducteur à respecter les limitations de vitesse sur plusieurs kilomètres", poursuit Benoît Godart. "On évite ainsi 'l’effet accordéon' avec des automobilistes qui freinent 100 mètres avant un radar fixe et qui acélèrent à nouveau 100 mètres après."

Si les radars tronçons sont tellement efficaces, pourquoi la Wallonie n’en a-t-elle pas plus ? "Chacun à son rythme", répond Michaël Scholze de l’agence wallonne pour la sécurité routière. "La Flandre a un temps d’avance sur nous car ils ont commencé plus tôt. Ça nous permet à nous en Wallonie de nous rendre compte que les radars tronçons sont vraiment efficaces." Tellement efficaces que sur les cent nouveaux radars prévus en 2021 en Wallonie, on nous annonce que vingt-cinq seront des radars tronçons.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK