Deux enfants roumains expulsables victimes d'abus placés au centre de Zottegem

Deux jeunes filles roumaines victimes d'abus commis par leur père passeront les deux prochains mois dans le centre d'aide à l'enfance et aux familles de Zottegem, a décidé mercredi matin le juge de la jeunesse de Gand.

Leur soeur aînée restera quant à elle dans une famille d'accueil. Les jeunes filles risquaient d'être expulsées, mais le ministère de l'Intérieur a reporté le rapatriement des enfants mardi.

Deux familles d'accueil de Nevele et Evergem hébergent déjà depuis un an les enfants, âgés de 4, 7 et 10 ans. Leur père est actuellement incarcéré à Gand pour avoir abusé sexuellement de ses filles. Leur mère n'étant pas en mesure de s'en occuper, les familles d'accueil craignaient que les jeunes filles ne soient emmenées dans un orphelinat en Roumanie. Les enfants risquaient d'être expulsés mercredi, mais le ministère de l'Intérieur a décidé qu'ils pouvaient rester encore au moins deux mois en Belgique.

Le juge de la jeunesse a décidé que les deux plus jeunes enfants seraient désormais hébergés au centre de Zottegem plutôt que dans les familles d'accueil. Les parents d'accueil seront cependant autorisés à leur rendre visite.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK